À Marseille, les partis de gauche unis appellent à « barrer la route à Marine Le Pen en utilisant le bulletin Emmanuel Macron », pour le second tour de la présidentielle le 24 avril.

D’Europe Ecologie les Verts à Place publique en passant par le Parti communiste, Parti socialiste, Mad Mars… À deux jours du scrutin pour le second tour de l’élection présidentielle, les mouvements et partis de gauche lancent un appel unitaire.

Il s’adresse notamment à l’attention des électeurs qui envisagent de ne pas se rendre au urnes ce dimanche 24 avril. « Il faut tout faire pour barrer la route à Marine Le Pen, en utilisant le bulletin Emmanuel Macron et non pas en s’abstenant. Cela ne signifie en rien un soutien à la politique du Président sortant que nous avons toujours combattue et que nous continuerons à combattre », écrivent-ils ainsi dans un communiqué de presse commun.

Ils appellent ainsi les « concitoyen(nes) à participer massivement au deuxième tour de l’élection présidentielle, et à écarter Marine Le Pen pour préserver la démocratie, le vivre ensemble et défendre nos principes républicains ».

Une prise de parole nécessaire, plaident-ils, au regard du danger que représente l’extrême-droite aujourd’hui aux portes du pouvoir. « Malgré sa volonté de changer d’image, la candidate du Rassemblement national reste fidèle aux idées de l’extrême-droite française. Son programme est fondé sur le rejet de l’autre et le repli sur soi. Inscrire la “préférence nationale” dans la constitution, reviendrait à diviser notre société déjà fragmentée, attiser les conflits, banaliser le racisme, remettre en cause le principe d’égalité des droits » poursuivent-ils.

Le maire de Marseille, Benoît Payan, avait lui déjà pris position au soir du premier tour, quelques minutes après les résultats, « sans hésitation, je ferai barrage à l’extrême droite en votant Emmanuel Macron », avait-il annoncé.

Une vision aussi partagée par Samia Ghali, maire adjointe de Marseille et ex-socialiste : « J’invite toutes celles et tous ceux qui croient au Marseille de demain que nous dessinons à voter pour Emmanuel Macron (…) Ce choix doit être guidé par leur histoire, leur valeur et ce qui a toujours constitué la force de notre ville », avait-elle déclaré au soir du premier tour.

Fédérer plus largement en vue des législatives

Au-delà du second tour, les élections législatives sont en ligne de mire. À ce titre, ces mouvements et organisations qui ont réussi à créer l’union d’une gauche écologiste, citoyenne et sociale, dans la cité phocéenne avec le Printemps marseillais, à l’occasion des élections municipales, nourrissent l’espoir de rassembler encore plus largement en vue de ce troisième round de la présidentielle.

« Cette union n’est pas figée et nous avons l’espoir et la volonté qu’elle puisse s’élargir plus encore, à toutes celles et ceux qui luttent pour plus de démocratie, de justice sociale et écologique. Nous prenons l’engagement de continuer à travailler ensemble dans toutes ces directions ».

Signataires

Europe Ecologie Les Verts (PACA) , Gauche Républicaine et Socialiste (Marseille), Génération.S (Marseille) , L’Engagement 13, Les Radicaux De Gauche 13, Mad Mars, Mouvement Des Progressistes (Marseille), Nouvelle Donne (Marseille), Parti Communiste Français 13, Parti Socialiste 13, Place Publique 13.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !