« L’heure est à l’unité locale, mais aussi à l’unité nationale ». Ce matin, dans l’hémicycle municipal, Martine Vassal a annoncé apporter son soutien à Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle.

Martine Vassal, présidente (LR) du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole, a décidé de soutenir le Président de la République sortant pour l’élection présidentielle. Une annonce en début de conseil municipal à l’occasion des discours solennels consacrés à la guerre en Ukraine. « Je vous le dis en conscience, je vous le dis avec franchise, on ne change pas de capitaine dans la tempête. On ne change pas Winston Churchill pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors oui, j’ai donc décidé de soutenir Monsieur Emmanuel Macron, à la Présidence de la République (…). Il est désormais le seul à donner un espoir aux Français ».

Dans son discours, la secrétaire départementale de la fédération Les Républicains des Bouches-du-Rhône, estime qu’aujourd’hui « l’unité nationale est notre seul chemin. Que ce soit à travers la gestion de la crise sanitaire ou de la crise ukrainienne, le Président de la République a su faire preuve de lucidité et d’anticipation. Rien n’était prévisible ni la guerre ni l’épidémie. Le Président de la République ne nous a pas oubliés avec le Plan Marseille en grand (…) Les amitiés en politique tout le monde en a, les intérêts particuliers sont notre quotidien et les intrigues de parti n’appartiennent malheureusement pas au passé. Tout cela doit s’arrêter aujourd’hui ».

Je vous le dis en conscience, je vous le dis avec franchise, on ne change pas de capitaine dans la tempêteMartine Vassal

« Les événements tragiques et les menaces qui pèsent aujourd’hui sur la sécurité de notre continent nous obligent plus que jamais à l’union. Cette cruelle actualité nous oblige les uns et les autres à dépasser nos clivages politiques pour défendre tous ensemble nos valeurs démocratiques, nos valeurs de solidarité, nos valeurs de paix. Nous devons faire preuve d’unité au-delà de nos différences politiques », a-t-elle déclaré.

Martine Vassal quitte ses fonctions au parti mais reste chez Les Républicains

Martine Vassal a adressé un courrier à Christian Jacob « pour rendre ses responsabilités au niveau du parti » mais reste membre Les Républicains. Puis d’ajouter : « Valérie [Pecresse] est une femme courageuse qui tombe dans un contexte très compliqué. C’est mon amie, j’espère qu’elle le restera mais j’ai la charge de deux institutions de deux millions d’habitants. L’amitié c’est une chose, la politique ç’en est une autre ».

Martine Vassal emboîte le pas à Lionel Royer-Perreaut. Début février le maire des 9e et 10e arrondissements de Marseille quittait son parti pour se rallier à la majorité.

Dans le JDD, dimanche dernier Renaud Muselier officialisait, quant à lui, son soutien à Emmanuel Macron. « Personne, parmi les candidats déclarés, n’est au niveau de cette élection. C’est pourquoi je soutiendrai et voterai pour Emmanuel Macron, après mûre réflexion et sans hésitation », déclare-t-il. Pour le président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui avait quitté Les Républicains (LR) en novembre peu avant le congrès, la candidature de Valérie Pécresse « va entériner la mort des Républicains ».

Dans une tribune plus de 250 élus de la région ont affirmé leur soutien à Emmanuel Macron. Parmi eux, de nombreux élus des Républicains, en tête Renaud Muselier, Christian Estrosi, maire de Nice ou encore Hubert Falco, maire de Toulon. Ces deux derniers avaient claqué la porte des LR durant la campagne des régionales.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !