Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Skincasts embarque pour le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas aux côtés de 14 autres jeunes pousses provençales. La start-up a créé une attelle en plastique recyclable et biodégradable, à base d’amidon de maïs et imprimée en 3D à Arles.

Un an et demi que Skincasts planche sur la conception d’attelles pratiques pour les patients. L’objectif ? « Remplacer les attelles thermoformées qui sont très contraignantes », affirme Quentin Fabre, l’ingénieur informatique de la société. En effet, celles-ci sont « circulaires, peu respirantes et il n’y a pas la possibilité d’aller dans l’eau avec ».

Ainsi est née l’idée de créer une orthèse qui répond à ces problématiques. Les attelles Skincasts sont « très légères, alvéolées, non circulaires, c’est-à-dire qu’on va pouvoir venir les régler dans le temps ». Les alvéoles permettent à la peau de respirer et d’éviter la macération des parties immobilisées, ainsi que les démangeaisons. Un confort non négligeable pour les patients.

Skincasts, Skincasts : l’attelle en plastique recyclable imprimée en 3D, Made in Marseille

Une attelle conçue à l’aide de médecins spécialisés et de patients immobilisés

Skincasts a lancé les tests à l’hôpital d’Arles à la fin de l’année 2020. La start-up a travaillé main dans la main avec le chirurgien orthopédique Redha Belal. « On l’a testé sur plus de 200 personnes de tout âge, avec tous types de morphologies », déclare l’ingénieur. Cela a permis de faire évoluer l’attelle grâce aux retours des kinésithérapeutes « mais aussi des patients sur le confort, le maintien, les différentes évolutions dans le temps ».

Par ailleurs, le matériau utilisé (acide polylactique, appelé aussi PLA) résiste à l’eau. « Il s’agit d’une force », selon Quentin Fabre, puisque le patient « va pouvoir gagner du temps dans l’immobilisation en ayant la possibilité de pratiquer la balnéothérapie ». Ces orthèses sont imprimées en 3D à Arles. Autre point positif de l’acide polylactique : il s’agit d’un plastique biodégradable car obtenu à partir d’amidon de maïs.

Skincasts, Skincasts : l’attelle en plastique recyclable imprimée en 3D, Made in Marseille
Quentin Fabre, ingénieur informatique pour la start-up Skincasts, avec l’attelle imprimée en 3D

Un départ prévu pour le CES de Las Vegas 2022

La start-up arlésienne a été sélectionnée pour participer au mythique salon de l’innovation de Las Vegas en 2022. Il devrait normalement se dérouler en présentiel du 5 au 8 janvier prochain. « C’est un rêve qui se concrétise avec une solution qui me tient à cœur », confie Quentin. Skincasts sera aux côtés de 14 autres start-ups provençales accompagnées notamment par la Région.

Bouton retour en haut de la page