L’ex Espace Culture sur la Canebière se cherche un nouvel occupant

L’ex Espace Culture sur la Canebière se cherche un nouvel occupant

« En vue de renforcer le rayonnement du centre ville, la ville de Marseille propriétaire d’un ensemble immobilier remarquable appelé La Maison du Figaro, envisage la mise à disposition de ce bien auprès d’un porteur de projet« , c’est en ces termes que la ville de Marseille a lancé un appel à projets pour trouver un nouvel occupant à cette magnifique bâtisse située au coeur de la Canebière (1er).

La Maison du Figaro a été conçue par l’architecte Pierre Pavillon et réalisé par Jean-Claude Rambot en 1675. Retrouvez son histoire ici

De 1976 à 2015, la Maison du Figaro était occupée par l’Espace Culture, un sorte d’office du tourisme de la culture, fermé car jugé obsolète par la ville de Marseille depuis l’avènement du « tout internet » et l’installation juste en face de l’Office de tourisme et de congrès de la ville.

L’objectif pour la Ville de Marseille consiste à « trouver une affectation pour cet immeuble en vue de renforcer l’attractivité et le rayonnement du centre ville et ainsi générer de nouveaux flux de personnes, tout en respectant la qualité historique, patrimoniale et architecturale du bâtiment et du site de La Canebière« . La Ville de Marseille se dit « consciente du potentiel de cet immeuble et de son emplacement exceptionnel dans le centre-ville, a choisi de lancer un appel à projet qui vise à stimuler les imaginations et les propositions visant à embellir et insuffler une nouvelle vie à cet immeuble. »

Pas de banque ou d’assurance, ni de logements

Pour la ville de Marseille, le projet devra « générer une attractivité et être créateur d’un flux significatif de personnes » et « constituer un pôle de centralité » le long de La Canebière. « Il devra apporter au centre ville une réelle plus-value tant au niveau économique, que culturel ou social… Sont exclus les occupations à usage d’agences bancaires ou d’assurance ou toute activité ne bénéficiant que d’une attractivité limitée. »

La ville de Marseille précise également qu’elle veut que le projet respecte « la qualité historique, architecturale et emblématique de l’immeuble et la dimension culturelle du site de La Canebière« . Elle exclue donc de fait, « les projets de logements et d’hébergements« .

Les équipes qui souhaitent postuler ont jusqu’au 29 septembre 2017 pour rendre leur copie.

Quelles possibilités ?

Si la ville se prononce sur ce qu’elle ne veut pas, elle ne dit rien de ce qu’elle désire pour ce lieu, laissant ainsi libre court à l’imagination des porteurs de projets candidats de cet appel à projets.

La répartition de l’offre commerciale dans le secteur de la Canebière – hyper centre

On peut ainsi imaginer qu’un projet composé de commerces en rez-de-chaussée pourrait séduire la municipalité qui souhaite renforcer la vitalité de ce secteur. Et pourquoi pas de mixer des bureaux et des espaces culturels aux étages supérieurs. C’est en ce moment la tendance un peu partout en ville, notamment rue Saint-Ferréol ou rue de la République, où vont se superposer, espaces de bureaux et notamment des espaces partagés de type coworking, des commerces, des restaurants, des espaces de loisirs, etc.

Affaire à suivre…

Les images du site – La Maison du Figaro

La façade classée à préserver
La vue sur la Canebière depuis le 2e étage
Le rdc du bâtiment
Une salle de travail à l’étage
Des pièces laissées vides au 2e étage

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE