Insolite – Du houblon bio cultivé à Marseille pour de la bière 100% locale !

Du houblon bio cultivé à Marseille pour de la bière 100% locale !

Un projet de houblonnerie urbaine vient de voir le jour à Marseille, alliant ainsi deux domaines, la brasserie artisanale et l’agriculture urbaine, qui ont le vent en poupe. Des particuliers vont ainsi cultiver des pieds de houblon bio à leur domicile, qui servira ensuite à produire une bière spéciale et 100% locale.

Ce projet de houblon urbain a été lancé conjointement par deux jeunes entreprises marseillaises : Abricotoit, qui utilise les toits marseillais pour y installer des potagers, et la brasserie Des Suds, qui produit notamment la bière 100% bio « Part Faite ». Le but est simple : d’une part, fournir un houblon ultra local pour brasser une bière spéciale participative et, d’autre part, verdir Marseille et sensibiliser les habitants à l’agriculture urbaine.

À lire aussi

Une production de houblon bio en plein Marseille

Jeudi 16 mars dernier, 30 particuliers et deux associations ont ainsi reçu des rhizomes de houblon biologique, c’est-à-dire des racines avec un petit bout de plante qui a déjà commencé à sortir, dans le but de les planter à leur domicile. « Pour se développer, le houblon a besoin de pas mal d’eau, de beaucoup de soleil, d’être protégé du vent et, puisque c’est une plante grimpante, d’avoir la possibilité de s’accrocher à quelque chose de vertical. Puisque l’on veut que la culture soit naturelle, il n’y a pas besoin d’entrants ou de produits chimiques », explique Laure Araque-Goy de chez la brasserie des Suds. La variété de houblon plantée peut grimper jusqu’à 10 mètres, mais atteint classiquement les sept mètres de haut.

Découvrez où se trouvent les cultures de houblon à Marseille grâce à la carte interactive réalisée par le Houblon Urbain Marseillais

Chaque particulier a bénéficié de conseils pour bien cultiver le houblon et s’est même vu remettre un petit « guide culture », en textes et en images, rédigé par Julien Girardon, docteur en Biotechnologies Végétales et fondateur d’Abricotoit. À l’intérieur, les différentes étapes de pousse du houblon ainsi que les moments clés du développement de la plante pour aider au mieux les particuliers. L’expert en agriculture urbaine est d’ailleurs disponible pendant les six mois de culture pour répondre à toute question et résoudre les éventuels problèmes.

En septembre 2017, chaque particulier récoltera le houblon produit par ses plants. Aucune date précise n’est toutefois encore fixée. « C’est la plante elle-même qui nous donnera la date : quand les cônes de houblon commenceront à devenir secs au bout et huileux, ce sera le bon moment ! », souligne Laure Araque-Goy.

filiere-houblon-urbain-biere-locale
Planté en mars, le houblon devrait être prêt à être récolté en septembre 2017 © DR

Une bière 100% bio et locale

Le houblon ainsi récolté ne va pas être utilisé pour les différentes bières déjà produites par la brasserie marseillaise. Tout simplement car ce n’est pas la même variété de houblon utilisée qu’à l’ordinaire. Le but n’est pas en plus de rendre la brasserie autonome en houblon, mais de produire une bière spéciale encore plus locale et qui sera mise sur le marché en novembre 2017.

Quel goût aura donc cette nouvelle bière 100% marseillaise ? « Le houblon choisi est à la fois aromatique et amérisant. Il est assez épicé et goûte aux fruits rouges et aux arômes boisés. Il va permettre de créer une bière avec plus d’arômes, mais avec une amertume modérée pour qu’elle puisse être appréciée de tous », met en avant Gonzalo Araque, le brasseur de Des Suds.

recolte-houblon-culture-urbaine
Le houblon choisi pour le projet marseillais est à la fois aromatique et amérisant © DR

Vers un projet de houblonnerie collective en Provence ?

Difficile de quantifier la quantité de houblon qui va être obtenue après cette première récolte. Car, en théorie, un pied ne produit pas de cône la première année où il est planté. « L’année dernière, nous avons fait des tests et planté cinq pieds qui nous ont permis de recueillir trois kilos de houblon sec. Donc on va bien voir ce que ça va donner ! On ne se fixe en tout cas pas d’objectifs », précise Laure Araque-Goy.

Le projet perdurera ensuite les années suivantes puisque les plantes reprendront leur production d’une année sur l’autre. D’autres particuliers intéressés pourront se greffer au projet et participer ainsi à verdir Marseille et développer l’agriculture urbaine dans la ville.

En parallèle, un projet de houblonnerie collective est en phase d’études entre différentes brasseries de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont Des Suds. « On aimerait avoir un houblon local, bio et de qualité et on essaye de voir comment faire pour y arriver. Sur la région, nous sommes en lien entre brasseurs artisanaux car on se voit plus comme complémentaires qu’en concurrence. Notre but est de faire monter la filière brassicole du territoire et de faire connaître les bières locales », conclut Laure Araque-Goy.


Découvrez les bières 100% artisanales de Marseille et des alentours

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE