Revivez l’histoire du Ferry Boat de Marseille en images !

Revivez l’histoire du Ferry Boat de Marseille en images !

Dans la rubrique [Les p’tits secrets], Made in Marseille dépoussière Marseille et ses secrets. Le Ferry Boat assure depuis plus de 135 ans la traversée entre les deux rives du Vieux-Port. Mais avant que d’autres types de transport ne viennent le concurrencer, ce n’est pas une mais trois lignes qui ont fonctionné et qui ont fait de la petite navette l’un des symboles de Marseille.

Avec ses 283 mètres de long, le Ferry Boat de Marseille est d’après les dires la plus petite traversée maritime du monde ! Cette particularité, et bien d’autres encore, l’ont rendu unique aux yeux des Marseillais tant est si bien que c’est en partie grâce à eux qu’il fonctionne encore aujourd’hui malgré le fait qu’il ait bien changé en 13 décennies d’existence.

ferry-boat-ligne-mairie-port

Trois lignes en service pendant plus de 45 ans

Avant que le port de la Joliette ne devienne le port commercial de Marseille, le cœur de l’activité économique de la ville se trouvait au Vieux-Port. Sa traversée était donc très utile à cette époque et était assurée, de façon non réglementée, par d’anciennes barques de pêcheurs reconverties en navettes de transport de passagers. Parmi ces derniers, nombreux étaient des pêcheurs allant livrer à La Criée, des employés de mairie, des ouvriers des manufactures de la rue Sainte ou des membres du personnel hospitalier de l’Hôtel-Dieu qui avaient besoin de rejoindre l’une des deux rives depuis l’autre.

ligne-mairie-vieux-port
La ligne actuelle entre la place aux Huiles et la Mairie © Ferry Boat de Marseille

Il faut attendre le 3 juin 1880 pour que le Ferry Boat soit officiellement créé à Marseille. L’exploitation est assurée par François Paoleschi, un ancien marin. De véritables navires de transports collectifs, baptisés « Mouche IV » et « Mouche VII » ont ainsi été spécialement conçus. À ce moment-là, ce n’est pas une mais trois lignes qui sont en service :

  • Mairie – Place aux Huiles
  • Place Vivaux – Criée aux poissons
  • Saint-Jean – Rive Neuve

Les trois lignes ont fonctionné simultanément pendant plusieurs décennies avant que la deuxième, celle entre la Place Vivaux et la Criée aux poissons ne soit fermée en 1926 en raison de la concurrence du Pont Transbordeur. 50 ans plus tard, au milieu des années 1970, la troisième ligne subit le même sort cette fois à cause de l’évolution des activités économiques de Marseille. Ne reste alors plus que la première ligne, toujours en place aujourd’hui, qui a tout de même connu son lot de péripéties.

arret-place-huile-traversee-mairie

« César », le Ferry Boat le plus mythique

À partir de 1952, la traversée reliant la Mairie à la Place aux Huiles est assurée par le célèbre « César », un navire amphidrome de 13 mètres de long équipé d’un moteur diesel. Son parcours, long de seulement 283 mètres serait d’ailleurs selon les dires la plus petite traversée maritime du monde ! En fonctionnant pendant plus de 50 ans, le César a ainsi parcouru plus de 143 millions de kilomètres.

ferry-boat-cesar-bateau
Le César

L’exploitation est toujours assurée par François Paoleschi qui touche des subventions de la Mairie. À sa mort, sa fille et son mari héritent du Ferry Boat. Mais la concurrence, cette fois venue du tramway, entraîne une baisse du nombre de passagers pour le César. Au milieu des années 1980, l’exploitation est alors cédée à la Ville de Marseille à titre gratuit. « Un cadeau empoisonné », selon Gaston Deferre, maire de l’époque.

Le César est ainsi sauvé et peut continuer son parcours jusqu’en 2008 où il cesse toute activité, étant arrivé au bout de ses forces. Jusqu’en 2010, l’intérim est assuré par un nouveau navire « Le Mille Sabords ». Depuis février 2010, le Ferry Boat est électro-solaire et fonctionne avec des panneaux solaires sur le toit. Il est ainsi peu énergivore ce qui permet d’augmenter le nombre de rotations quotidiennes avec un impact minimum sur l’environnement.

ferry-boat-electro-solaire-marseille
Le Ferry Boat électro-solaire

Les heures de gloire du Ferry Boat

On retrouve le Ferry Boat dans « Marius » l’un des films culte de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol sorti en 1931. Une scène est en effet tournée en extérieur sur l’un des bateaux mouche de l’époque. On y voit Félix Escartefigue, le capitaine du « fériboîte » comme il le prononce lui-même, défendre avec ferveur son statut de marin. Le César a lui aussi fait son apparition dans la trilogie, mais dans celle réalisée en 2013 par Daniel Auteuil.

Outre le cinéma, le Ferry Boat a assuré de mythiques traversées comme par exemple celle du trophée de « l’Aiguière d’Argent » en 2004 lors du passage de la Coupe Louis Vuitton à Marseille ou encore de l’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande, les All Blacks, lorsque la France a organisé la Coupe du Monde de Rugby en 2007.

Il y a quelques mois, c’est dans la presse que le Ferry Boat a défrayé la chronique. Menacé en raison d’un manque de personnel, les Marseillais se mobilisent pour que cet emblème de la ville ne disparaisse pas. Une pétition est même lancée et recueille plus de 10 000 signatures ! La Ville de Marseille décide alors de transférer la gestion du Ferry Boat à la métropole. Aujourd’hui, et depuis le 31 décembre 2015, le Ferry Boat est désormais exploité par la Régie des Transports de Marseille (RTM). Après huit années de gratuité, la traversée est de nouveau payante à hauteur de 0,50€. Qu’importe ces quelques centimes, l’important pour les Marseillais est que leur navette si chère à leurs yeux soit toujours en activité.

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE