44 spectacles de musique et théâtre animeront les petits parcs des 1er et 7e arrondissements de Marseille cet été. Le dispositif « Avant le soir » souhaite mettre en valeur la culture et les espaces publics de proximité en donnant un coup de pouce aux artistes locaux. L’opération « Opéra déconfiné » proposera également des concerts lyriques aux pieds d’immeubles.

Le square Bertie-Albrecht, le square de la place Labadié… La mairie des 1er et 7e arrondissements a lancé une politique de réouverture des ses parcs et jardins, en renforçant notamment sa brigade dédiée de 4 vacataires. Et elle compte inviter les Marseillais à se réapproprier ces lieux publics cet été, avec une série de petits concerts et spectacles en fin de journée.

Baptisé « Avant la nuit», ce dispositif proposera « 44 représentations musicales et théâtrales de une heure environ, tous les week-ends de juin à septembre », annonce l’adjointe “aux cultures” des 1-7, Agnès Freschel. Pour les parcs concernés, « le jardin Benedetti et le square Bertie-Albrecht dans le 7e arrondissement. Dans le 1er, il y aura le square de la place Labadié et on est en train de se décider pour le deuxième. Peut-être Carli ».

D’autres secteurs de la ville proposent ce type d’événements, comme celui des 11-12 pour les parcs de la Moline et à la Buzine, ou celle des 9-10 avec ses “Rendez-vous du lac” dans le parc de Maison Blanche.

75 000 euros pour un coup de pouce aux artistes locaux

Quatuor à cordes, chant lyrique, musique commentée, théâtre en plein air… Des spectacles « de proximité pour des parcs de proximité », insiste l’adjointe de secteur. « Car c’est l’un des enjeux de ce dispositif : que les habitants du quartier se réapproprient leurs espaces publics ». D’ailleurs, la communication de la mairie des 1-7 sera également très locale en « ciblant les populations du secteur ».

À lire aussi : 

, Spectacles dans les squares, opéra sous les fenêtres : le déconfinement sera culturel dans les 1-7, Made in Marseille
À Marseille, le square de la Place Labadié rouvre au public et va être réaménagé

10 compagnies de théâtre et de musique, ainsi que des élèves du conservatoire et de l’École régionale d’acteurs de Cannes et Marseille (Eracm), se produiront avec « des dispositifs légers ». À savoir sans décors lourds ni éclairages. « Cela permet notamment aux artistes de se rétribuer au maximum en réduisant les frais matériels », poursuit Agnès Freschel. C’est pour elle le deuxième enjeu de ce projet pour lequel la mairie des 1-7 a investi 75 000 euros : donner un coup de boost au secteur culturel local, impacté par les mesures sanitaires. « Toutes les compagnies sont marseillaises », assure-t-elle.

L’opéra s’invite aussi sous les fenêtres des Marseillais

Toujours dans cette logique de culture de proximité, la mairie lancera en parallèle l’opération “Opéra déconfiné”. Un dispositif qui avait déjà pris place dans les rues d’Aix-en-Provence à la sortie du premier confinement, en 2020. Porté par les chanteurs du Calms (Collectif des artistes lyriques et musiciens pour la solidarité), « il s’agit de petits concerts lyriques de 20 minutes aux pieds d’immeubles » explique l’adjointe aux cultures des 1-7. « C’est de la culture micro-locale. Les habitants peuvent profiter d’un spectacle gratuit de leurs fenêtres ou balcons. Ils seront prévenus par lettres. Mais les passants en profiteront aussi évidemment ».

Ces mini-concerts de rue se dérouleront « sur 9 mercredis de juin et juillet », sur quatre sites en pieds d’immeubles « dont les tours Labourdette (Belsunce) ou la Halle Delacroix (Noailles). Le but est aussi de toucher des publics éloignés du chant lyrique » précise l’élue. Par ailleurs, ces extraits de grands opéras sont choisis autour de thématiques sociétales actuelles : « comme la question du féminicide avec un passage de Carmen de Bizet ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !