Plus de 60 personnalités du monde culturel, directeurs de salles ou de festivals  ont signé le 12 avril une tribune intitulée « en Région Sud, la culture doit rester essentielle ». 

À deux mois des régionales, 67 dirigeants d’institutions culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur ont signé une tribune appelant au maintien d’une politique culturelle «offensive». Intitulé « en Région Sud, la culture doit rester essentielle », ce texte a été signé entre autres par les directeurs du festival d’Avignon, Olivier Py, Charles Berling, directeur de Châteauvallon Liberté, Christoph Wiesner, des Rencontres de la photographie d’Arles, Dominique Bluzet, directeur des Théâtres, à Marseille et Aix-en-Provence, la chorégraphe Josette Baiz, Macha Makeieff, directrice de La Criée, Théâtre National de Marseille, Olivier Marchetti, fondateur de Provence Studios, Martigues…

Dans ce texte lancé à l’initiative du président LR de la région Sud, Renaud Muselier, les signataires saluent la politique culturelle mise en oeuvre. Ils déclarent notamment : « Nous souhaitons affirmer ici combien nous tenons au maintien de ces orientations durant le prochain mandat régional. La culture est essentielle : défendons-la avec une Région qui doit continuer, comme elle l’a fait jusqu’ici, à rester attentive, constructive et offensive ».

Le budget de la Région à la culture « a été augmenté de plus de 30% en six ans», écrivent-ils, en citant le sauvetage des Chorégies d’Orange en 2018. « Il y a trois ans, le 12 avril 2018, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur se portait au chevet des Chorégies d’Orange, menacées de faillite. Cette décision de considérer comme capitale la préservation d’un festival historique était alors un symbole fort : celui d’une volonté, toujours en acte, de se mettre au service de la culture et des acteurs culturels dans toute leur diversité ». Et d’égrener d’autres exemples : la Villa Méditerranée, le Plan terre de Culture…

« Je trouve fondamental que des responsables politiques disent que la culture est essentielle »

« Je l’ai signé car je trouve fondamental que des responsables politiques disent que la culture est essentielle», a expliqué à l’AFP, Guy Carrara, codirecteur d’Archaos, pôle national du cirque installé à Marseille. « C’est bien sûr un texte politique, nous sommes à deux mois des élections régionales et on est dans une région qui craint un fort vote d’extrême droite ». Les acteurs culturels redoutent, en effet, une victoire du Rassemblement national aux élections régionales de juin, considérant que les politiques culturelles seraient durement impactées. Pour rappel, lors des dernières régionales, en 2015, Christophe Castaner, (passé chez LREM) qui conduisait à l’époque la liste socialiste s’était retiré pour faire barrage à Marion Maréchal-Le Pen (FN), arrivée en tête en premier tour.

Pour ces élections régionales, La République en marche a désigné Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. À droite, Renaud Muselier, n’a pas encore officiellement annoncé sa candidature mais a été investi par son parti. Du côté du Rassemblement national, Thierry Mariani devrait mener la liste. L’ex adjoint à la mairie de Nice, Benoît Kandel, s’est lancé, avec le soutien de Nicolas Dupont-Aignan, sous une étiquette “La droite et les Républicains”. À gauche, les discussions pour une candidature d’union ont débuté, entre Jean-Laurent Felizia du Pôle Ecologiste et l’adjointe à la mairie de Marseille Olivia Fortin, qui a manifesté son souhait de mener cette liste d’union.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !