Aujourd’hui, devant les parlementaires, le Premier ministre, Jean Castex a défendu le maintien des élections départementales et régionales en juin, malgré la situation sanitaire. Un décret en Conseil des ministres « interviendra dès la semaine prochaine » pour fixer les dates de ces deux scrutins aux 20 et 27 juin au lieu des 13 et 20 juin.

« Une semaine de plus pour la vaccination. Une semaine de plus pour faire campagne ». À l’occasion d’un débat devant l’Assemblée nationale, cet après-midi, le Premier ministre Jean Castex a défendu le maintien des élections départementales et régionales au mois de juin. L’exécutif a toutefois décidé de décaler le second tour d’une semaine. un décret en conseil des ministres interviendra dès la semaine prochaine pour fixer les élections au 13 et 27 juin, au lieu du 13 et 20.

« Le principe, c’est celui du maintien, car l’élection est un moment majeur de la démocratie et de surcroit les élections dont nous parlons ont déjà été reportées », déclare Jean Castex. Il n’est jamais anodin, ni politiquement, ni juridiquement de décaler les dates d’un scrutin démocratique, même si certaines circonstances sanitaires particulières peuvent nous y contraindre ».

Un compromis politique entre les maires qui ont demandé un report, et ceux – majoritaires – qui se sont prononcés en faveur d’un maintien du calendrier via la consultation express lancée par le gouvernement vendredi. Une majorité (56%) d’édiles se sont dits favorables. Au total, environ deux-tiers (69%) d’entre eux ont répondu. Inchangé : Un compromis politique entre les maires qui ont demandé un report, et ceux – majoritaires – qui se sont prononcés en faveur d’un maintien du calendrier via la consultation express lancée par le gouvernement vendredi. Une majorité (56%) d’édiles se sont dits favorables. Au total, environ deux-tiers (69%) d’entre eux ont répondu.

Organisation des scrutins

Après avoir plaidé pour le maintien des élections régionales et départementales en juin, le Premier ministre est revenu sur les conditions dans lesquelles la campagne et le vote se dérouleront. La campagne électorale devra « être adaptée » à la situation sanitaire. « L’usage des outils de campagne dématérialisés sera donc encouragé au maximum », a déclaré le Premier ministre.

Comme pour les élections municipales, un site internet mis en place par le ministère de l’Intérieur doit permettre aux électeurs de disposer de l’ensemble des professions de foi des candidats. Il annoncé également « un débat télévisé, qui sera aussi diffusé à la radio, sera organisé entre les candidats des régionales avant chacun des deux tours des élections régionales ». Les candidats et leurs équipes de campagne pourront se déplacer au-delà de la limite des 10 kilomètres dans le ressort de leur circonscription électorale.

Concernant le vote, un protocole sanitaire sera mis en place pour garantir le respect des gestes barrières et la sécurité sanitaire dans les bureaux de vote. Le recours au vote par procuration sera à nouveau facilité. Les assesseurs devront réaliser un test, PCR ou antigénique « réalisé dans les 48 heures précédentes » ou un « autotest réalisé juste avant ». Jean Castex préconise également des horaires des bureaux de vote étendues de 8 heures à 20 heures.

Un débat aura lieu demain au Sénat.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !