Le laboratoire d’intelligence collective et artificielle (Lica) est installé depuis quelques années sur un terrain boisé de 6 000 m2 avec bastide du 17ème siècle, aux Chutes Lavie. La structure souhaite acquérir le terrain pour créer « un immense tiers-lieu, démonstrateur des transitions à Marseille ». Innovation sociale, agriculture urbaine, restaurant solaire, événements… “Le 15”  pourrait ouvrir en 2022.

Le site est discrètement niché dans le quartier des Chutes Lavie (4ème), à Marseille. Toutefois, parmi la densité des immeubles anciens ou récents du boulevard Léglize, le portail du n°15 cache difficilement les branchages visibles de la rue. Passées les grilles, on est vite cerné par une enceinte d’immenses arbres. Cette bulle végétale de 6 000 m2 contient les bruits urbains au profit des chants d’oiseaux, et fait vite oublier que l’on se trouve dans le centre de la deuxième ville de France.

« C’est un espace boisé classé », précise Claire Demaison, co-fondatrice du laboratoire d’intelligence collective et artificielle (Lica). Depuis quelques années, cette coopérative d’innovations numériques et sociales siège au centre de la parcelle, « dans une bastide du 17e qui aurait appartenu au constructeur du canal de Marseille », Franz Mayor de Montricher.

La structure espère passer de locataire à propriétaire prochainement pour développer son projet : le 15, « un immense tiers-lieu, démonstrateur des transitions à Marseille ».

, “Le 15” : un tiers-lieu de 6 000 m2 en projet aux Chutes Lavie, Made in Marseille

 

Transitions, formations, restauration

Car avec les milliers de m2 de terres végétalisées, et trois bâtiments pour près de 500 m2 de bâti, ce site au cœur de Marseille donne des idées à la structure qui compte aujourd’hui 13 salariés. « On a créé un réseau d’associations, de structures, de collectifs sur les questions de culture, de formation, de société, de numérique, d’innovation, et surtout l’intelligence collective, le cœur du Lica… Aujourd’hui, on souhaite concrétiser tous les concepts un peu théoriques sur ce lieu ».

, “Le 15” : un tiers-lieu de 6 000 m2 en projet aux Chutes Lavie, Made in Marseille

Pour cela, le site se développera autour de trois piliers. D’abord « la création ». Qu’elle soit très concrète, avec un fablab et une salle créative dans l’ancienne grange du fond du terrain. Ou avec le développement d’un« lab de formation et d’innovation » axé sur le savoir-faire du Lica : l’intelligence collective et de l’ingénierie sociale. « Il pourra aussi accueillir des chercheurs ou des entreprises innovantes en développement ». D’ailleurs, des espaces de coworking et de réunions prendront place dans le troisième bâtiment, le plus récent.

Deuxième pilier, « la connexion ». À savoir, « au quartier, et aux Marseillais ». Pour Claire, « c’est un enjeu compliqué pour ce type de projet, de le faire interagir avec son environnement immédiat ». Pour cela, quoi de mieux qu’un bar et un restaurant dans un cadre idyllique. Un petit toit-terrasse en prolongement de la bastide permettra de se rafraîchir avec une vue imprenable sur la ville et la mer. Côté cuisine, le restaurant solaire Le Présage est d’ores et déjà partant pour installer une antenne en proposant ses plats éco-responsables. Enfin, une programmation d’événements culturels et scientifiques sera développée. « Notamment en lien avec la Friche la Belle de mai, à quelques centaines de mètres en contrebas. On est est un peu le jardin qu’elle n’a pas », plaisante Claire. , “Le 15” : un tiers-lieu de 6 000 m2 en projet aux Chutes Lavie, Made in Marseille

Permaculture et biodiversité

Le troisième pilier, « c’est l’agriculture et la nature en ville », poursuit-elle. « On ne manque pas de terres. On a déjà commencé à cultiver des radis, des tomates, de la salade, en permaculture. On veut développer ce laboratoire de l’agriculture urbaine responsable avec des partenaires comme la Cité de l’agriculture ». Il s’agira aussi de préserver et favoriser la biodiversité du site, « dont les experts du collectif GERM sont en train de faire un bilan ».

, “Le 15” : un tiers-lieu de 6 000 m2 en projet aux Chutes Lavie, Made in Marseille
Claire présente une des premières buttes test en permaculture

En termes d’impact, le projet ambitionne d’héberger une dizaine d’organisations (numérique, environnement, industries créatives, innovation sociale, makers et entrepreneurs) et incuber une cinquantaine de « projets d’innovation sociale, culturelle et numérique ». Au travers des ateliers et des formations, « on espère sensibiliser ou former 500 citoyens par an ». Sans oublier les « 50 emplois directs et indirects », attendus avec la réalisation du “15”.

, “Le 15” : un tiers-lieu de 6 000 m2 en projet aux Chutes Lavie, Made in Marseille
Le 15 dispose notamment d’un puits en état pour irriguer les futures plantations

Ouverture espérée « au printemps 2022 »

Les porteurs du projet n’oublient pas que « si on veut impulser des transformations de société, le financier et l’économique, c’est le nerf de la guerre », insiste Claire. D’abord pour acquérir le terrain, dont les héritiers « demandent 1,8 millions d’euros. Il faudra compter 500 000 de plus pour les travaux ». La création d’une « foncière » est en cours de finalisation. Lica investissement (fonds d’investissement coopératif de la structure) sera actionnaire majoritaire. D’autres partenaires devraient prendre part à ses côtés : Cepac (19 %), la Banque des territoire (20 %) et la foncière Bellevilles (10 %).

Une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) aura ensuite la charge de gérer et animer le site. « Les coopérateurs pourront être des habitants et citoyens actionnaires », explique Claire Demaison. Longue liste à l’appui, elle compte aussi sur l’investissement de nombreux partenaires associatifs, privés et publics. « On attend le soutien des collectivités territoriales. Dont la mairie, qui pourrait faire du 15 une des antennes de la future Cité de la transition ». C’est le cheval de bataille de Sébastien Barles, adjoint municipal à la transition écologique. Il nous confirme l’intérêt de la Ville pour ce projet.

, “Le 15” : un tiers-lieu de 6 000 m2 en projet aux Chutes Lavie, Made in Marseille
Un four solaire du présage est déjà visible sur le site

Le Lica se projette donc avec confiance pour lever des fonds et réaliser son projet. « Les discussions durent depuis deux ans avec les propriétaires, et pourraient aboutir à un compromis de vente fin juin, pour un achat à l’automne 2021. Si tout se déroule bien, le 15 ouvrira ses portes au printemps 2022 », conclut Claire.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !