Ce mardi 6 avril, le journaliste indépendant Daniel Cole a reçu le prix du photojournalisme du Club de la presse Marseille Provence Alpes du Sud, pour sa photo publiée dans The Gardian. Pour cette troisième édition, les images des 10 candidats sont d’ores et déjà exposées sur les grilles du Palais de la Bourse (1er) et ce jusqu’à la fin du mois de mai.

Depuis hier, les passants peuvent admirer une exposition de 19 photographies grand format sur les grilles du Palais de la Bourse (1er). 19 instants capturés par les 10 candidats de la 3e édition du prix de photojournalisme organisé par le Club de la presse Marseille Provence Alpes du Sud.

Parmi eux, le photojournaliste indépendant Clément Mahoudeau, Nicolas Vallauri photojournaliste (La Provence), le photographe, photojournaliste et plongeur professionnel Alexis Rosenfeld, le freelancer Théo Giacometti mais aussi Anthony Micallef, à l’origine de l’exposition “Indigne Toit”, en hommage aux délogés de la rue d’Aubagne.

Ce mardi 6 avril, le prix a été décerné à Daniel Cole, journaliste indépendant d’origine catalo-américaine, basé à Marseille. Sa photo, parue dans The Guardian, montre 4 fillettes se promenant dans les rues après la fin du premier confinement. « L’un des premiers moments où l’on voit la vie reprendre dans la rue », précise le photojournaliste. Il a également reçu un chèque de 2 000 € pour son travail.

Bravo à nos lauréats Suzanne Prez (Prix jeune reporter) et Daniel Cole( Prix du Photojournalisme). Remise des Prix en…

Publiée par Club de la presse Marseille Provence Alpes du Sud sur Mardi 6 avril 2021

L’exposition composée des photos des dix candidats en lice est visible sur les grilles du palais de la Bourse jusqu’à la fin du mois de mai.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daniel Cole (@danielcolepares)

« Un temps fort qui honore notre profession sans masquer la réalité »

Cet événement, initialement prévu en décembre 2020, avait été repoussé en raison de la crise sanitaire. « Il était important qu’il ait lieu, envers et contre tout. Et c’est un symbole de l’exposer sur la plus ancienne chambre de commerce de France », insiste la présidente du Club de la presse, Elsa Charbit.

Créé il y a trois ans, il est « un temps fort qui honore notre profession sans masquer la réalité, continue-t-elle, notre métier s’est précarisé. Il souffre d’une image erronée alors que nous sommes les dépositaires d’une véritable éthique ».

Le jury de cette édition était composé du photojournaliste Claude Almodovar, des lauréats du prix 2019 Anne Loubet et Éric Franceschi, de l’écrivain Mika Biermann et de Philippe Faner.

, Marseille : le photojournalisme s’expose au Palais de la Bourse, Made in Marseille
Malgré le mistral, les passants s’arrêtent pour admirer les 19 photographies
, Marseille : le photojournalisme s’expose au Palais de la Bourse, Made in Marseille
Clichés d’Anthony Micallef et Théo Giacometti

Le prix des jeunes reporters décerné à Suzanne Prez

À cette occasion, la présidente du Club de la presse a également remis le prix des jeunes reporters, réservé aux journalistes de moins de 26 ans. Les participants ont été invités à enquêter sur l’évolution des médias au cœur de la crise sanitaire, sous forme d’une enquête, d’un reportage ou d’un portrait. Suzanne Prez, étudiante en master 2 à l’école de journalisme et de communication d’Aix-Marseille, a reçu cette distinction, ainsi qu’un chèque de 600 €.

, Marseille : le photojournalisme s’expose au Palais de la Bourse, Made in Marseille
Le professeur Didier Raoult photographié par Anthony Micallef
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !