La fondatrice de l’atelier de couture 13’Atipik (4e) lance sa première marque de vêtements, réalisés à partir de tenues de sport des années 90. Un retour dans le passé mettant en lumière la méthode de l’upcycling, une alternative éthique et responsable à la Fast Fashion.

Les années 90 n’ont jamais autant été au goût du jour. Sahouda Maallem, la fondatrice de l’atelier de couture et d’insertion 13’Atipik, dévoile sa nouvelle marque inspirée des “nineties” : “Capuche” propose des vêtements réalisés à partir de tenues de sport, selon la méthode de l’upcycling. Cette dernière consiste à créer à partir de vêtements ou tissus déjà existants.

« Une mode urbaine, confortable, impertinente, quelque chose qui me correspond », précise-t-elle. Le moyen également pour la créatrice de « réveiller les consciences autour de problématiques liées à la Fast Fashion et prouver qu’il existe d’autres solutions comme méthode de production ».

, La marque Capuche propose des vêtements réalisés à partir de tenues des années 90, Made in Marseille
Modèle Sarou, réalisé à partir de blouses de travail, de bas de survêtement et de draps © Capuche

Cette Marseillaise d’adoption a ouvert son atelier d’upcycling en 2012 au pied de Notre-Dame de la Garde. Désormais basée dans le 4e arrondissement de Marseille, elle compte organiser une vente privée de sa nouvelle marque, fin mars, dans les locaux de l’atelier au 4 rue de la Visitation. L’occasion pour Sahouda de faire découvrir ses dernières créations et de « fêter le printemps », dans le respect des mesures sanitaires.

, La marque Capuche propose des vêtements réalisés à partir de tenues des années 90, Made in Marseille
D’autres modèles sont en cours de création : sweat-shirts, shorts et joggings s’ajouteront bientôt à la collection © Capuche

Partenariat avec la marque marseillaise Sessùn

En plus de son projet de marque “urban style“, Sahouda a réalisé, en partenariat avec la marque marseillaise Sessùn, des coussins confectionnés à partir de chutes de tissus. Velours aux tons chauds et denim indémodables s’entremêlent dans le but « d’optimiser de la matière qui, sans ça, deviendrait un déchet pour la terre » et de favoriser l’économie circulaire. Ils sont actuellement disponibles sur le site internet.

 

, La marque Capuche propose des vêtements réalisés à partir de tenues des années 90, Made in Marseille
Coussipatch, les coussins nés du partenariat entre Sessùn et 13’Atipik © Sessùn

A lire aussi

, La marque Capuche propose des vêtements réalisés à partir de tenues des années 90, Made in Marseille
Vidéo – L’atelier marseillais 13 A’tipik s’active pour la fabrication de masques
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !