Quatre sociétés de la région figurent parmi les 34 nouveaux lauréats de l’appel à projet « Résilience » du plan « France Relance », dont la start-up marseillaise C4Diagnostics.

Dans le cadre du plan « France Relance », un appel à projets doté d’une enveloppe totale de 600 millions d’euros est consacré à la relocalisation des projets dans des secteurs critiques : santé, agroalimentaire, électronique, industrie (chimie, matériaux, matières premières, etc), et applications industrielles de la 5G.

Une première liste de 31 projets a été révélée le 19 novembre 2020. Une seconde liste de 34 nouveaux lauréats pour l’appel à projet « Résilience » ont été annoncés ce lundi 8 février par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie.

Quatre d’entre eux se trouvent en région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

  • Le projet C4D-Covid-19, développé par la start-up marseillaise C4Diagnostics. Comme nous vous en parlions ici, la société de biotechnologie implantée à Luminy est spécialisée dans les tests de diagnostic in-vitro innovants pour les maladies infectieuses. Elle a développé un test sensible qui permet de détecter la Covid-19 en 25 minutes maximum s’appuyant sur un prélèvement nasal ou nasopharyngé. Elle travaille également avec la cellule Comete (Covid Marseille environnemental testing expertise) du Bataillon des marins-pompiers de Marseille, en première ligne dans la détection du virus à Marseille, notamment par les analyses des eaux usées.
  • Le projet « Pioneer » de la PME Ion Beam Services (IBS), basée à Peynier, spécialiste en fabrication d’équipements pour l’implantation ionique. Une technologie de pointe complexe concernant les marchés des technologies embarquées, des transports ou du big data.
  • Pytheas Technology, du côté de La Ciotat, spécialiste de la production “houlomotrice” développe une “génératrice piézoélectrique” qui transforme l’énergie des vagues en électricité. L’entreprise se développe pour se positionner sur le segment des matériaux électroactifs de haute performance.
  • Enfin, le projet « Beyond 5G », porté par l’entreprise Thales au technopôle de Sophia Antipolis dans les Alpes-Maritimes. Le projet vise à développer des solutions « souveraines et résilientes » aux entreprises souhaitant diversifier les applications des technologies 5G et post-5G

Au total, ce sont désormais 65 projets de (re)localisation qui sont soutenus par le plan « France Relance » à hauteur de 268 millions d’euros. Selon le gouvernement, ce sont près de 3 000 emplois industriels directs devraient être créés en France par la concrétisation de ces projets, et 7 000 emplois confortés.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !