Quatre sociétés de la région figurent parmi les 34 nouveaux lauréats de l’appel à projet « Résilience » du plan « France Relance », dont la start-up marseillaise C4Diagnostics.

Dans le cadre du plan « France Relance », un appel à projets doté d’une enveloppe totale de 600 millions d’euros est consacré à la relocalisation des projets dans des secteurs critiques : santé, agroalimentaire, électronique, industrie (chimie, matériaux, matières premières, etc), et applications industrielles de la 5G.

Une première liste de 31 projets a été révélée le 19 novembre 2020. Une seconde liste de 34 nouveaux lauréats pour l’appel à projet « Résilience » ont été annoncés ce lundi 8 février par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie.

Quatre d’entre eux se trouvent en région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

  • Le projet C4D-Covid-19, développé par la start-up marseillaise C4Diagnostics. Comme nous vous en parlions ici, la société de biotechnologie implantée à Luminy est spécialisée dans les tests de diagnostic in-vitro innovants pour les maladies infectieuses. Elle a développé un test sensible qui permet de détecter la Covid-19 en 25 minutes maximum s’appuyant sur un prélèvement nasal ou nasopharyngé. Elle travaille également avec la cellule Comete (Covid Marseille environnemental testing expertise) du Bataillon des marins-pompiers de Marseille, en première ligne dans la détection du virus à Marseille, notamment par les analyses des eaux usées.
  • Le projet « Pioneer » de la PME Ion Beam Services (IBS), basée à Peynier, spécialiste en fabrication d’équipements pour l’implantation ionique. Une technologie de pointe complexe concernant les marchés des technologies embarquées, des transports ou du big data.
  • Pytheas Technology, du côté de La Ciotat, spécialiste de la production « houlomotrice » développe une « génératrice piézoélectrique » qui transforme l’énergie des vagues en électricité. L’entreprise se développe pour se positionner sur le segment des matériaux électroactifs de haute performance.
  • Enfin, le projet « Beyond 5G », porté par l’entreprise Thales au technopôle de Sophia Antipolis dans les Alpes-Maritimes. Le projet vise à développer des solutions « souveraines et résilientes » aux entreprises souhaitant diversifier les applications des technologies 5G et post-5G

Au total, ce sont désormais 65 projets de (re)localisation qui sont soutenus par le plan « France Relance » à hauteur de 268 millions d’euros. Selon le gouvernement, ce sont près de 3 000 emplois industriels directs devraient être créés en France par la concrétisation de ces projets, et 7 000 emplois confortés.

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !