Trois entreprises spécialisées dans la recherche et la technologie médicale, dont une basée à Marseille, travaillent actuellement sur la mise au point d’un test capable de détecter la positivité à la Covid-19 en 20 minutes. Les essais cliniques démarrent aujourd’hui.

Déceler la présence de la Covid-19 chez un individu en quelques minutes. C’est tout l’enjeu dans lequel se sont lancées trois entreprises spécialisées dans la recherche et la technologie médicale : Bertin Technologies, Enalees, leader du diagnostic point-of-care moléculaire des maladies infectieuses chez les animaux et C4Diagnostics, société marseillaise de biotechnologie implantée à Luminy, spécialisée dans les tests de diagnostic in-vitro innovants pour les maladies infectieuses.

Depuis mai dernier, ce partenariat permet de mettre en commun les expertises de chacun pour créer au plus vite des tests capables de détecter la présence du virus en une vingtaine de minutes et avec une haute sensibilité.

Marseille toujours dans la course

Si la cité phocéenne a fait parler d’elle pendant cette crise sanitaire, notamment au vu de l’implication du professeur Didier Raoult, c’est donc aujourd’hui avec ce projet de tests rapides qu’elle est de nouveau sous les feux des projecteur. En effet, la start-up C4Diagnostics participe depuis mai dernier à l’élaboration de ce nouveau test, moins évasif et portable. Ce mercredi 16 septembre est officiellement annoncé le démarrage de l’essai clinique du test baptisé “BEC-SARS-CoV-2 for humans”. Une démarche réalisée ces derniers temps en partenariat avec l’Institut Pasteur.

Pour le directeur de l’entreprise marseillaise, Younes Lazrak, cette innovation permettra « la possibilité de tester sur place, en quelques minutes et de manière indolore les personnes potentiellement exposées à la Covid-19. Une avancée majeure qui permet de rendre le dépistage accessible ».

Dans un communiqué paru ce jour, les partenaires indiquent que le Comité de Protection des Personnes a donné son accord pour un essai clinique qui a démarré en France dans plusieurs centres clinique et que le marquage CE-IVD du test, certifiant du respect des exigences fixées dans les directives de l’UE, est attendu fin septembre 2020.

Des résultats en cours de consolidation

En 25 minutes maximum, ce test sensible, s’appuyant sur un prélèvement nasal ou nasopharyngé, permet de détecter la Covid-19, conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de la Haute Autorité de Santé (HAS).

« Les résultats que nous avons obtenus sont en cours de consolidation aujourd’hui par un essai clinique prospectif dirigé par l’Institut Pasteur, déclare Younes Lazrak. Il viendra compléter la gamme de solutions déployée par C4Diagnostics pour oeuvrer contre la Covid-19 depuis le début de la pandémie ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !