En début de semaine, Emmanuel Macron s’est prononcé sur les mesures de déconfinement. Parmi celles-ci, le chef de l’Etat a annoncé la réouverture des salles de spectacles et des cinémas à compter du 15 décembre, si la situation sanitaire le permet. Aujourd’hui, le premier ministre précise une première phase d’ouverture dès samedi 28 novembre.

Les lieux culturels (théâtres, cinémas, musées, salles de spectacle…) attendaient cette nouvelle avec impatience. Le président de la République a annoncé ce mardi qu’une réouverture était possible dès le 15 décembre, en respectant les mesures sanitaires.

« Le confinement pourra être levé si la situation sanitaire le permet », a-t-il précisé. A la fin du confinement, un couvre-feu sera instauré de 21 h à 7 h sur tout le territoire, et l’ouverture des salles cinémas, des théâtres, des musées pourra être effective. De même pour les activités extra-scolaires en intérieur. Cette mesure fera partie de la deuxième phase de déconfinement annoncée par le président, la première étant celle de la réouverture des commerces “non essentiels” et la dernière celle des restaurants et salles de sport si la situation sanitaire le permet.

Les précisions du gouvernement

Ce jeudi 26 novembre, le Premier ministre Jean Castex est revenu sur les mesures annoncées par le Président de la République en précisant les modalités de réouverture. « La culture a payé et paye encore un lourd tribut à la crise, l’Etat a été au rendez-vous pour les accompagner et continuera de l’être », a-t-il déclaré, soulignant que « Dès samedi, les galeries d’art, librairies et disquaires pourront rouvrir, les bibliothèques et archives également. À partir du 15 décembre, les musées, cinémas et salles de théâtre pourront rouvrir, en respectant le protocole sanitaire ».

Pour ces espaces, les couvre-feux seront maintenus à 21h comme pour les commerces, il faudra toutefois se munir d’un justificatif (billet de spectacle ou de cinéma) pour les personnes dont la séance se serait terminée à 21h. Quant aux conservatoires et écoles de musique, les cours pourront reprendre, sauf le chant.

Le monde du spectacle vivant avait adressé ce lundi une lettre ouverte à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, pour lui demander de protéger les artistes face au monopole grandissant des plateformes depuis le début du confinement : « Nous vous prions, Madame la Ministre, dans ce moment inédit, dont nous pressentons déjà qu’il marque un tournant dans l’Histoire des hommes, de nous accompagner en réouvrant ces lieux où la culture est vivante ainsi que d’ouvrir dès à présent une réflexion sur le danger que représentent ces plateformes sur le long terme, en travaillant à la protection des artistes qui sont la richesse vibrante de notre pays », indique ce texte publié dans L’Obs.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !