A l’occasion d’une conférence de presse, ce jeudi 15 octobre midi, le Premier ministre Jean Castex a précisé les mesures de couvre-feu annoncées la veille par le président de la République. Il sera appliqué dans la métropole d’Aix-Marseille à partir de samedi 17 octobre.

Après les annonces d’Emmanuel Macron ce mercredi 15 octobre sur la mise en place d’un couvre-feu dans neuf métropoles dont celle d’Aix-Marseille, Jean Castex a précisé les modalités de cette disposition, accompagné des ministres de la Santé, Olivier Véran, de l’Intérieur, Gérald Darmanin et de l’Économie, Bruno Le Maire.

Après avoir rappelé l’importance de la reprise de l’épidémie, en France et en Europe, le premier ministre a détaillé  les modalités d’application des nouvelles mesures.

, Attestations de déplacement, fermetures, aides… Le Premier ministre précise les modalités du couvre-feu, Made in Marseille
Évolution du nombre de cas Covid dans la zone UE

Couvre-feu de 21 h à 6 h dans la métropole Aix-Marseille

À partir de samedi 17 octobre, « de 21 h à 6 h du matin, chacun devra être chez soi, sauf exception, tous les lieux recevant du public devront fermer ». Le couvre-feu sera valable durant 4 semaines, et le gouvernement demandera à l’Assemblée nationale de le prolonger jusqu’à fin novembre.

Attestation de déplacement obligatoire

Seuls les déplacements pour raison de santé sont autorisés dans cette tranche horaire, ainsi que pour les « professionnels si les horaires de travail ne permettent pas de rester chez soi. Pour les trajets prévus en avion ou en train (il faudra montrer votre billet, ndlr). Pour se rendre chez un proche en situation de dépendance, ou pour sortir un animal compagnie ».

Comme lors du confinement, une attestation prouvant que vous répondez d’une de ces exceptions devra être remplie et présentée en cas de contrôle. Elles seront disponibles sur le site du gouvernement et pourront être remplies à la main. Elles seront valables une heure, « sauf en cas de raisons professionnelles ».

Six personnes maximum, bars fermés, universités… Les règles renforcées en journée aussi

Dans les zones concernées, dont la métropole Aix-Marseille, les règles seront plus strictes en journée également.

Les « débits de boisson et salles de sport » devront rester fermés, même de jour, comme c’est déjà le cas. Les restaurants ne sont pas concernés, mais devront respecter, comme tous les autres lieux recevant du public, la règle des rassemblements de six personnes maximum.

Cette limite devra être respectée partout, même à l’extérieur dans l’espace public. Le Premier ministre encourage également à ne pas dépasser ce nombre dans les rassemblements privés.

Pour les établissements du supérieur, la présence devra être limitée à 50 % des étudiants.

12 000 policiers et gendarmes pour faire respecter ces mesures

Un dispositif de contrôle particulier pour faire respecter ces mesures a été décrit par le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin : « 12 000 policiers et gendarmes seront déployés entre 21 h et 6 h du matin pour faire respecter ces mesures » sur le territoire national.

Le non-respect du couvre-feu sera passible de 135 euros d’amende, et en cas de récidive de trois fois, six mois d’emprisonnement et 3700 euros d’amende.

Le fonds de solidarité renforcé pour les entreprises de moins de 50 salariés

Au sujet du monde économique impacté par ces mesures, en particulier l’hôtellerie-restauration, « tout ce qui doit être fait sera fait, pour leur permettre de passer cette période de couvre-feu » a déclaré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

Le renforcement du fonds de solidarité est prévu quel que soit le secteur pour « toutes les entreprises de moins de 50 salariés qui sont installées dans les zones de couvre-feu et qui ont perdu 50 % de leur chiffre d’affaires par rapport à 2019 pourront bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1 500 euros, pendant toute la durée du couvre-feu ». Il a précisé que, jusqu’alors, seules les entreprises ayant perdu 70 % de leur chiffre d’affaires étaient concernées.

Le ministre a annoncé notamment le prolongement de l’activité partielle prise en charge à 100% jusqu’au 31 décembre.

Au-delà, « les prêts garantis par l’État, qui étaient disponibles jusqu’au 31 décembre de cette année, seront désormais accessibles jusqu’au 30 juin 2021 » a assuré Bruno Le Maire. « Les mesures que nous prenons avec le Premier ministre permettent de couvrir totalement le poids des charges sociales pour les entrepreneurs concernés ».

Pour le secteur de la culture particulièrement impacté par la crise, des discussions vont avoir lieu « dès demain avec Roselyne Bachelot, ministre de la Culture », a déclaré le ministre de l’Economie.

Aides aux plus précaires

Une prime de 150 euros sera versée à chaque bénéficiaire du RSA et des APL. « S’ajoutent à ces 150 euros, 100 euros supplémentaires par enfant. Cette aide sera versée avant la fin de l’année et concernera 4,5 millions de foyers », a conclu Bruno Le Maire.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !