Dans la lutte contre la propagation de la Covid-19, la Métropole Aix-Marseille Provence a décidé d’ajuster son offre de transports conformément à la demande du Préfet de région.

Quelques heures après les annonces de mesures complémentaires pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, à Marseille et sa région, par le Préfet des Bouches-du-Rhône, à l’occasion d’une conférence de presse, la Métropole Aix-Marseille Provence a annoncé qu’elle allait « ajuster et renforcer son offre de transport pour faciliter le respect des gestes barrières ». Une réponse à la demande du préfet de région Christophe Mirmand.

En sa qualité d’autorité organisatrice de la mobilité sur son territoire, la Métropole a d’ores et déjà demandé à la RTM de s’adapter à la situation en renforçant l’offre de service aux heures de pointes.

Des métros et tramways plus fréquents

« Si la fréquentation le nécessite, le cadencement des métros et des tramways sera augmenté (rames supplémentaires pour réduire le temps d’attente à moins de 3 minutes 40 sur le métro et à moins de 5 minutes sur le tramway) », indique l’institution.

Concernant les lignes de bus, elle précise que « des véhicules sont en réserve pour pouvoir être engagés en temps réel sur le réseau si la situation l’exige, bien que la fréquentation globale soit actuellement de 25% inférieure à celle observée habituellement en période de rentrée ».

Meilleure coordination des régies métropolitaines

A Aix-en-Provence, la Métropole a sollicité son opérateur, la RDT13, pour augmenter la fréquence du BHNS L’Aixpress, notamment le matin et en fin d’après-midi, pour absorber l’afflux des étudiants sur ce créneau horaire.

, A la demande du Préfet, la Métropole renforce la fréquence des transports en commun, Made in Marseille
Seize bus électriques aux couleurs rouge, orange et jaune, circulent depuis le début de l’été dans le paysage aixois. @Ville d’Aix-en-Provence.

Enfin, dans un contexte de pénurie de personnel dans toutes les entreprises de transport au niveau national lié à l’épidémie, « des accords permettent une meilleure coordination entre les deux régies métropolitaines pour faciliter les renforts de chauffeurs entre les lignes interurbaines (moins fréquentées) et les lignes urbaines (saturées à certaines heures) ».

« Vérifier la stricte application des mesures barrières »

La Métropole rappelle également que le Préfet de Région a notamment incité les entreprises à favoriser le recours au télétravail et à proposer des prises de services décalées à leur personnel, afin de désengorger les transports en commun et faciliter la distanciation à bord des véhicules.

« Dans tous les cas, il appartient aux forces de police (nationale et municipale) de procéder aux contrôles nécessaires à bord des véhicules et aux abords des stations, pour vérifier la stricte application des mesures barrières et sanctionner ceux qui ne les respectent pas », estime-t-elle.

En ce sens, lors de la conférence de presse, le préfet de police, Emmanuel Barbe a annoncé un renforcement des contrôles de police, rappelant au passage que l’infraction au non-port du masque est sanctionnée d’une amende de 135 euros.

En conclusion, la Métropole invite sur le faite que « la lutte contre la Covid-19 est une priorité qui nécessite les efforts et la vigilance de chacun pour protéger les populations les plus fragiles : depuis le mois de mars, la Métropole prend une part active dans ce combat face au virus en mobilisant l’ensemble de ses moyens et de son personnel pour assurer et optimiser la continuité du service public ».


A (re)lire aussi 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !