Depuis son élection à la mairie des 4e-5e arrondissements de Marseille, le 12 juillet dernier, Didier Jau, ancien CPE dans un collège REP+ se familiarise avec ses nouvelles fonctions. Le successeur de Marine Pustorino revient sur ses premières impressions et ses priorités de l’été.

« Je me régale, je découvre plein de choses. Je suis avant tout un citoyen, il y a trois semaines encore, je travaillais dans un collège en REP+ et, là, je découvre le fonctionnement d’une mairie, les rôles de chacun… » Didier Jau a été élu, le 12 juillet dernier, maire du 3ème secteur de Marseille.

En marge du lancement de l’« été marseillais », cet ancien CPE du collège Jean-Claude Izzo revient sur son installation à la mairie : « Tout un monde s’ouvre à moi et je dois envisager les choses avec beaucoup d’humilité parce c’est un milieu que je connais peu, la politique, cela fait sept mois que j’en fais, que je suis inscris à Europe Ecologie les Verts, c’est un engagement très nouveau pour moi », témoigne-t-il.

« Mettre le service public au service du public »

Cet été, plusieurs priorités s’imposent déjà à cet ancien conseiller d’éducation. La bonne gestion du « Covid, bien sûr, ainsi que la lutte contre l’habitat indigne. Et évidemment, la rentrée des classes dans les écoles. Du fait de mon métier de CPE, les écoles sont très importantes pour moi parce qu’ici se construit la République. Que les enfants aient des conditions normales d’apprentissage, c’est la moindre des choses et nous allons tout faire pour que ce soit prêt à temps », assure Didier Jau.

L’élu écolo, à la tête d’une mairie de 160 employés, met également un point d’honneur à « mettre le service public au service du public », justement. C’est-à-dire améliorer son efficacité et le rapprocher de l’intérêt public. Mais avant de mettre la machine en marche, Didier Jau attend la rentrée, son « épreuve du feu » : « Pour l’instant, j’observe et j’écoute, ensuite on passera la deuxième vitesse. Mes fonctionnaires ont toute ma confiance, c’est avec eux que je vais construire la mairie sur la base de ce qui existe déjà », conclut-il.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !