Benoît Payan, 1er adjoint à la Ville de Marseille, annonce que la municipalité souhaitait interdire l’accueil des cirques avec des animaux sauvages.

Benoît Payan a annoncé hier, en retweetant une vidéo d’un rhinocéros tournant en rond dans un cirque espagnol, que la Ville de Marseille allait interdire les cirques avec animaux sauvages. Sur cette question, en marge du conseil municipal, il réitère : « Nous ne pouvons pas, pour le plaisir des humains, faire subir à des animaux de la maltraitance. Ça, je ne peux pas l’accepter. La place d’un lion ou d’un éléphant, ce n’est pas dans une cage, ce n’est pas dans un cirque, c’est dans la nature et pas ailleurs. Nous allons prendre un arrêté qui interdira les cirques avec des animaux sauvages », explique-t-il.

Les animaux sauvages comprennent tous les animaux non domestiqués ou apprivoisés, à l’état naturel de la vie sauvage, comme les guépards, les rhinocéros ou encore les crocodiles. Si l’élu socialiste ne laisse aucun doute sur la question, il précise que les cirques sans animaux sauvages resteront, quant à eux, les bienvenus à Marseille.

Toutefois, par le passé, la préfecture des Bouches-du-Rhône s’était opposé à ce type d’arrêté. « Avec cette nouvelle majorité, des choses vont changer. Cette ville ne peut pas maltraiter les animaux. Les cages ce n’est pas leur place et nous expliquerons ça au préfet qui, j’en suis sûr, le comprendra », ajoute l’élu.

En France, plusieurs centaines de municipalités comme Paris, Strasbourg, Dijon, Montpellier, Ajaccio ou encore sur le territoire la commune de Berre-l’étang ont déjà pris des arrêtés pour interdire la venue de ce genre de cirques.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !