A partir du 28 août, Marseille accueillera la Biennale européenne de création contemporaine Manifesta 13. Un artiste russe prendra ses quartiers à l’Intercontinental de la ville pour faire réfléchir les visiteurs sur la thématique de la vie sociale.

À l’occasion de la Biennale européenne de création contemporaine Manifesta 13, qui se tiendra du 28 août au 29 novembre, l’art s’invite à l’Intercontinental de Marseille ! Arseny Zhilyaev, un jeune artiste russe, notamment présent aux biennales de Gwangju, Liverpool, Lyon… annexe donc l’une des chambres de l’hôtel pour en faire un espace d’expression, aux côtés du studio de design Fly Nowhere.

Son œuvre ? Dans un futur relativement lointain de Marseille, la ville est transformée en un espace entièrement automatisé composé de 4 zones organisant la vie sociale. Forces de l’ordre, militants, artistes et classes ouvrières sont ainsi en confrontation, en un championnat de football hors du temps… Un comble pour la ville phocéenne et son club olympien !

Quatre sculptures, quatre équipes

L’œuvre complète de l’artiste se définit par quatre sculptures, représentatives des quatre équipes. Dans chacune des équipes, installées dans quatre lieux de Marseille (l’Hôtel-Dieu, La Cité Radieuse, Bel Horizon et le Musée Grobet-Labadié), cinq joueurs ! Laissée en l’état par l’artiste, une chambre Deluxe de l’InterContinental accueillera donc cinq mannequins, dans différentes postures. Une installation aux uniformes, poèmes brodés et expressions diverses que le visiteur est invité à découvrir, là, dans une chambre avec vue.

L’hôtel 5 étoiles devient alors une étape du parcours de Traits d’union.s, l’exposition centrale de Manifesta 13.

, L’Intercontinental se mue en galerie d’art pour la Biennale européenne Manifesta 13, Made in Marseille
Arseny Zhilyaev s’expose. ©AlexMaguire
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !