Dévoilé l’été dernier, le projet de transformation du J1 vers une vocation de loisirs attend toujours la signature du Port de Marseille pour être lancé. La convention d’occupation temporaire de 70 ans devrait être officialisée dans les prochaines semaines.

Cela fait maintenant près d’un an que le projet de transformation du hangar le plus prisé de Marseille, le J1, a été dévoilé. Baptisé “La Passerelle”, il est annoncé pour 2023 avec un coût avoisinant les 100 millions d’euros. Porté par le groupement Vinci, associé à la Caisse des dépôts et à l’agence d’architecte Reichen & Robert (Paris), il vise à faire du site un temple de loisirs, avec piscine, hôtel, spa, e-sport, réalité virtuelle… Mais aussi un lieu de travail avec 10 800 m2 dédiés aux professionnels.

Ce projet d’envergure a été sélectionné par le Grand port maritime de Marseille (GPMM), propriétaire des lieux. Ce dernier doit donc signer une convention d’occupation temporaire longue durée (AOT) de 70 ans du hangar J1. Une signature attendue depuis août dernier, qui « est imminente », nous fait-on savoir, le contrat étant en cours de finalisation. Toutes les parties prenantes devraient se réunir durant l’été afin de finaliser l’accord, et permettre de lancer concrètement le projet qui transformera encore un peu la façade maritime dans ce secteur, en articulation avec l’esplanade du J4.

Découvrez le projet en vidéo : 

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !