Le tourisme est historiquement ancré dans l’ADN de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Avec près de 20 milliards d’euros de retombées annuelles, il représente 13% du PIB et 10% des emplois. Pour soutenir les professionnels de la filière, frappés de plein fouet par la crise du Covid-19, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur et ses partenaires dévoilent leur Plan de relance.

« Sur 20 milliards de retombées économiques touristiques, 5 milliards sont déjà condamnés. Les impacts sont massifs, fulgurants et généralisés sur le territoire régional, pas un département, pas une ville n’est épargnée. Du thermalisme, aux stations de montagne, aux professionnels de l’événementiel, en passant par nos festivals, nos littoraux, nos prestataires de loisirs… tout l’écosystème du tourisme est foudroyé. 98 % de nos professionnels du tourisme sont à l’arrêt. Nous leur devions de réagir vite et fort. Pour soutenir la mise en place d’un plan d’urgence, de solidarité et de relance économique d’un montant global de 1,4 milliard d’euros, il a fallu construire cette campagne promotionnelle d’exception » a déclaré Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de Régions de France.

Un travail considérable a été réalisé depuis 2 mois pour mettre sur pied, de manière concertée avec les partenaires tourisme régionaux, départementaux et métropolitains, un plan de relance inédit et ambitieux pour stimuler le retour des clientèles françaises. Objectif : compenser la perte des clientèles internationales qui représentent, en temps normal, 40% de nos touristes à l’année (dans les hôtels comme dans les campings).

En effet, si 2020 a démarré avec la crise du Covid-19, 2019 a été une année réussie pour le tourisme en région Sud. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la fréquentation est restée soutenue et stable par rapport à 2018, avec plus de 212,5 millions de nuitées réalisées sur l’année.

Pour François de Canson, Président du Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur : « Nous avons une chance exceptionnelle de vivre sur ce territoire aux multiples facettes, aussi familières qu’inattendues. Nous avons un concentré insensé d’expériences, des paysages d’une beauté à couper le souffle et des lieux d’une douceur enivrante. Nous voulions une campagne à notre image, cette différentiation c’est notre force ! ».

, Un Plan de relance sans précédent pour l’économie touristique en Région Sud, Made in Marseille
La campagne de promotion “On a tous besoin du Sud”

Une campagne d’envergure pour stimuler le retour des clientèles françaises

Le Plan de relance touristique s’articule autour de différents axes : une campagne de communication record pour attirer les touristes dans la région et un chéquier vacances “au secours du tourisme”.

“On a tous besoin du Sud” : une communication et un accompagnement sans précédent

La campagne “On a tous besoin du Sud” est composée de 3 phases : engagement, séduction et conversion. Elle s’adresse à la fois à une cible nationale, sensible à cette diversité accessible. Mais aussi à une cible de proximité : nos voisins d’Auvergne-Rhône-Alpes et d’Occitanie, avec la volonté d’encourager le tourisme local : un Marseillais peut découvrir la lumière de la Côte d’Azur et respirer l’air pur des Alpes. Un Niçois peut visiter la Provence. Un Alpin apprécier les embruns de la Méditerranée.

1- Engagement : Dès à présent, ambassadeurs de la destination et professionnels du tourisme (hôtels, campings, prestataires d’activités, musées…) sont mobilisés pour produire des messages d’attachement à la région sur leurs réseaux sociaux et outils de communication. Il s’agit de démontrer qu’ils sont prêts à accueillir de nouveau les touristes. En effet, depuis plusieurs semaines, les professionnels du tourisme de la région Sud ont aménagé leurs établissements pour répondre aux exigences sanitaires et préparer leur réouverture. Il est donc temps de le dire et de le montrer.

2- Séduction : Au lendemain des annonces du Premier Ministre, le CRT a débuté la plus grande campagne publicitaire jamais réalisée pour cette destination en France. Toutes les publicités renvoient vers le site de campagne www.onatousbesoindusud.fr, créé pour l’occasion. Il propose des contenus inspirationnels, mais aussi des contenus plus précis via les pages dédiées à chaque territoire et via les liens vers les sites des partenaires. Des idées de parcours sont proposées pour permettre aux clients qui connaissent déjà la région de découvrir des nouveautés (parcours d’art contemporain, nouveaux itinéraires thématiques, nouveaux établissements…) et aux clients qui la connaissent moins de présenter les pépites de notre région. Sur les réseaux sociaux, un « social wall » met en avant les établissements, musées, activités, plages… qui réouvrent progressivement, pour guider le client.

3- Conversion : Après cette phase de séduction, le parcours du client sera facilité pour l’accompagner vers la réservation. Les possibilités seront multiples. Depuis le site d’inspiration « onatousbesoindusud.fr », le client aura la possibilité de réserver en direct son hébergement via les liens des professionnels mis en avant, réserver sa prestation avec l’un des partenaires privés de l’opération (hôtels, campings, locations et activités).

 

D’un point de vue financier, cette campagne fédère un budget de 2,1 millions d’euros. C’est un budget record pour une communication dédiée à la France pour la destination “Région Sud”. Cette campagne vient en addition aux actions qui étaient déjà prévues. Elle a été imaginée par les équipes de l’agence de communication marseillaise Sunmade.

« Par ailleurs nous restons attentifs à la reprise des marchés européens de proximité, et aux marchés internationaux. Nos budgets en la matière sont sanctuarisés, ils seront déclenchés en fonction des réouvertures de frontières et des évolutions des comportements de voyage. Là encore plus de 2 millions d’euros y seront affectés en partenariat avec Atout France. » précise le Directeur général du CRT, Loïc Chovelon.

, Un Plan de relance sans précédent pour l’économie touristique en Région Sud, Made in Marseille
La campagne de promotion “On a tous besoin du Sud”

Un chéquier vacances “au secours du tourisme”

Initiative solidaire mise en place par la Région Sud en partenariat avec les départements de Vaucluse, des Alpes de Haute Provence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes et du Var, le dispositif du chéquier vacances de l’Agence Nationale pour les Chèques-vacances (ANCV) a pour but de soutenir la relance des professionnels du tourisme de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce chéquier vacances est destiné aux salariés du privé résidant en région, ayant travaillé au contact du public pendant le confinement, et dont le quotien familial n’excède pas 700 euros (cibles Région), ainsi qu’à des publics en situation de fragilité économique (cibles Départements).

Le chéquier a une valeur de 500 euros et une période de validité du 1er juillet au 31 décembre 2020. Une plateforme d’inscription sera mise en place sur le site de la Région dès le mois de juin 2020 et l’envoi du chéquier sera assuré par l’ANCV sur smartphone. Cette opération inédite, qui injecte près de 10 millions d’euros dans l’économie touristique régionale, dont 4 millions d’euros de la Région, permettra à tous les professionnels (hébergeurs, restaurateurs et prestataires de loisirs de Provence-Alpes-Côte d’Azur) d’en bénéficier, via le chèque vacances connect (mode de paiement dématérialisé).

La participation au dispositif est très simple et le commissionnement a exceptionnellement été négocié à 1%. Les professionnels du tourisme sont encouragés à intégrer le dispositif en se rapprochant de l’ANCV (inscription sans frais) ou de l’institutionnel partenaire (Informations détaillées sur le site de la Région).

– Pour les adhérents et agrémentés par l’ANCV : adhésion à l’option CV Connect

– Pour les non-adhérents : demande de conventionnement Chèques-vacances

14 partenaires autour du Plan de relance

14 partenaires territoriaux (la Région Sud et le CRT, Atout France, le Département du Var 83, les Agences de développement des Alpes de Haute-Provence 04, des Hautes-Alpes 05 et de Vaucluse 84, Var Tourisme 83, le CRT Côte d’Azur 06, les Offices de tourisme d’Antibes Juan-les-Pins, d’Aix-en-Provence et les offices de tourisme métropolitains de Nice Côte d’Azur et Toulon Provence Méditerranée, ainsi que Provence Côte d’Azur Events (spécialisé dans le tourisme d’affaires et de congrès) ont ainsi bâti une stratégie commune, imaginé un dispositif d’envergure et rassemblé leurs budgets pour être plus lisibles auprès des clients français. Habituellement, ils représentent environ 65% de la clientèle estivale de notre région. Cette année, ils dépasseront sans doute la barre des 90 %.

Appuyé par Atout France, par les fédérations régionales de l’UMIH (hôtellerie), FRHPA (campings), du réseau Gîtes de France et des groupes privés comme Havas, Expédia ou Webedia, nous vous présentons les grandes lignes de ce dispositif inédit par son ampleur, son ambition et sa représentativité.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !