Au début de la crise sanitaire, le ministère des Armées a lancé un appel à projets de solutions innovantes. A4 recyclage, entreprise provençale spécialisée dans la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation de déchets recyclables, a répondu présent, avec un prototype d’armoire permettant de désinfecter les masques et les gants usagés. 

Avec le déconfinement, la quantité de masques disponibles a considérablement augmenté, afin de permettre à tous de se protéger. L’explosion des usages a de ce fait entrainé une explosion des déchets, qui finissent souvent leur course au sol, dans la rue, mais aussi au fond de nos poubelles.

C’est déplorable mais nous trouvons déjà des masques et des gants dans les rues“, déplore Eric Di Mercurio, gérant de l’entreprise A4 recyclage, installée à Rognes. “Les masques sont parfois jetés dans la benne jaune. Cela pose donc également un problème sanitaire pour les centres de tri. On ne sait pas si les masques sont infectés !”. Ainsi, en répondant à l’appel du ministère des Armées, la société propose une solution à ce problème qui est à la fois sanitaire et environnemental. Cette dernière se présente sous la forme d’une armoire à rayons UV germicides (éliminant 98% des bactéries et virus en 15 minutes). Le prototype appelé Améthyste 300 sera très bientôt commercialisé (aux alentours de 490€ à la vente, et 40€ par mois à la location).

Des opportunités variées

Les entreprises pourront donc proposer à leurs salariés de jeter les masques et gants usagés, pour qu’ils soient ensuite désinfectés et insérés dans un circuit d’ordures ménagères classique. Cependant, même si les entreprises sont une cible première, elles ne sont pas les seules : “Il y a beaucoup de possibilités, évidemment nous parlons avec des entreprises mais aussi avec des mairies et des pharmacies. Cela aiderait les citoyens. Nous voulons aussi équiper plusieurs centres commerciaux comme la Valentine, Plan de Campagne ou Grand Littoral”, éclaire le patron de la société.

Si l’on ne fait pas attention, on retrouvera des masques et des gants sur les plages ou les sentiers de randonnée. Cette solution évitera aussi de continuer à propager le virus”, conclut M. Di Mercurio.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !