En projet depuis deux ans, la nouvelle école expérimentale de la Friche la Belle de Mai ouvrira en 2022. Le Conseil municipal a adopté la réalisation de ce groupement scolaire publique innovant, porté par la structure culturelle, et « loué » par la ville durant 30 ans pour 12,5 millions d’euros.

La question des écoles marseillaises a une fois de plus fait débat lors du dernier conseil municipal de l’ère Gaudin ce lundi 27 janvier. Le quartier de la Belle de Mai, parmi les plus pauvres de France, n’est pas épargné par les problèmes d’état de ses écoles. De saturation également, alors que le secteur se densifie avec le projet d’urbanisme Quartiers libres. La ville elle-même estime que le périmètre est particulièrement « en tension sur le volet des inscriptions de jeunes Marseillais dans les écoles existantes ; les écoles du secteur étant saturées ».

Une problématique à laquelle la Friche la Belle de Mai et ses 45 000 m2 d’espaces de vie culturelle, artistique, sportive et de jardinage, compte répondre d’ici 2022. Il ne manque qu’une école à ce « village dans la ville » et la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) qui gère le lieu travaille à ce projet depuis deux ans.

Il a été adopté ce lundi 27 janvier par le Conseil municipal de Marseille, et près de 200 élèves du quartier pourraient faire leur rentrée en 2022 dans ce futur groupe scolaire innovant.

, 200 élèves feront leur rentrée à la Friche la Belle de Mai en 2022, Made in Marseille
La Friche la Belle de Mai évoquait déjà la future école sur ce visuel en 2019 (© Facebook – Friche la Belle de Mai)

Une dizaine de classes supplémentaires pour la Belle de Mai

C’est la salle Seita, longeant la rue François Simon, et vacante depuis quelques années, qui cédera sa place à la future école publique. De la maternelle au primaire, elle comptera « une dizaine de classes » selon la Ville.

La Ville de Marseille s’engage à louer le futur établissement d’une superficie de 2 346 m² sur une durée de 30 ans, et un total de 12,5 millions d’euros. Elle versera pour cela un loyer annuel de 416 040 € hors taxes à la SCIC Friche de la Belle de Mai. C’est cette dernière, propriétaire, qui assure les travaux d’aménagement de l’immeuble pour une valeur estimée à 4,8 millions d’euros, comme elle nous l’expliquait précédemment. La livraison est prévue au deuxième trimestre 2022, pour une ouverture à la rentrée de la même année.

La réalisation du groupe scolaire pouvant accueillir près de deux cents élèves a été remportée sur concours de maîtrise d’œuvre par le groupement de l’agence AT architectes-urbanistes et les bureaux d’études techniques Ad2i (ingénierie), Domene Scop (développement durable), Lamoureux & Ricciotti (structures) et Jean Amoros (acoustique).

, 200 élèves feront leur rentrée à la Friche la Belle de Mai en 2022, Made in Marseille

[À lire] Immersion chez Bricabracs, une école alternative dans les quartiers Nord

Une école expérimentale unique dans l’académie Aix-Marseille

Jardins partagés, équipements sportifs, artistiques, culturels… La Friche est naturellement un espace privilégié d’éveil autour de nombreuses disciplines. Avec 400 acteurs culturels au quotidien, l’école ne peinera pas à développer des projets éducatifs variés.

« Il s’agit de porter et de développer un projet pédagogique innovant, d’utilité commune et connecté au quartier, en utilisant pleinement l’ADN artistique et culturel de la Friche » explique la structure.

Elle a présenté un projet d’école primaire « expérimentale croisant l’enseignement et l’éducation culturelle et artistique ». Un concept pédagogique innovant sur un site dédié, encouragé par le Rectorat de l’Académie d’Aix-Marseille et par le ministère l’Éducation nationale.

La ville de Marseille « souhaite en bénéficier », estimant que « la Friche de la Belle de Mai est l’unique endroit dans l’académie […] où un tel projet expérimental est envisageable ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !