Cette appli collaborative citoyenne entend en effet améliorer les déplacements des cyclistes, des piétons et de toutes les mobilités actives. Les usagers peuvent remonter et cartographier en temps réel les difficultés quotidiennes rencontrées lors de leurs déplacements en agglomération.

En trois clics, grâce à la géolocalisation, et en prenant une photo, l’utilisateur peut faire remonter une anomalie, un obstacle, un danger, ou des incivilités.

, Vigilo : une appli collaborative pour améliorer la vie des cyclistes à Marseille, Made in Marseille

Les automobilistes, champions des problématiques des cyclistes à Marseille

Les incivilités, en particulier les stationnements gênants (souvent sur les pistes cyclables) sont très fréquentes à Marseille. Elles représentent près de 80 % des signalements de l’application (641 sur 820 signalements). C’est le plus fort taux parmi toutes les villes et agglomérations dans lesquelles les cyclistes utilisent Vigilo. Cette vidéo tournée sur le boulevard de Paris en est un bon exemple :

 

Un outil pour les pouvoirs publics ?

L’application est un outil collaboratif intéressant pour faire remonter les problématiques d’usage du vélo aux pouvoirs publics. Elle est notamment soutenue par l’association Vélos en ville. Avec ses 1 600 adhérents, en plus d’œuvrer au développement du cyclisme à Marseille, elle intervient auprès des collectivités locales dans le conseil et l’expertise.

Car si la Métropole Aix-Marseille-Provence a lancé son grand Plan vélo en juin, Marseille a obtenu la plus mauvaise note, “très défavorable” sur le baromètre des villes cyclables 2017. Il reste donc encore beaucoup de chemin à parcourir… À vélo, bien sûr.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !