La métropole Aix-Marseille-Provence a dévoilé son grand Plan vélo ce dimanche à l’occasion de la fête du vélo. Le conseil métropolitain vient de voter à l’unanimité cet investissement de 60 millions d’euros sur 5 ans (en complément des 40 millions déjà engagés par le Département) pour aménager 250 km de pistes cyclables sur le territoire, et 280 km en 2030.

Les conseillers métropolitains, réunis en assemblée ce jeudi 20 juin, ont approuvé à l’unanimité le Plan Vélo annoncé ce week-end par leur présidente Martine Vassal.

La présidente LR de la Métropole et du Département, pressentie pour se présenter à la succession de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille, avait choisi la grande fête du vélo pour faire son annonce. Organisé par le collectif Vélos en ville, l’événement a rassemblé des milliers de cyclistes sur la Corniche dimanche 16 juin.

Avec ce plan, la Métropole investit 60 millions d’euros pour aménager plusieurs centaines de kilomètres de pistes cyclables à Marseille et dans les villes de la métropole. Une opération qui fait suite aux 40 millions d’euros déjà annoncés aux États Généraux de Provence organisés par le Département des Bouches-du-Rhône (que préside également Martine Vassal).

Le nécessaire développement du réseau cyclable à Marseille et en Provence

Longtemps négligé à Marseille et dans beaucoup de villes de la métropole, le vélo est aujourd’hui présenté comme une priorité par les autorités publiques dans la mobilité urbaine. Marseille, qui ne comptait que 20 km de pistes cyclables en 2000, 50 km en 2006, recevait en 2013 le “clou rouillé”, trophée de la ville la moins cyclable, de la part de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB)… Aujourd’hui, avec quelque 80 km de pistes cyclables, la cité phocéenne reste très loin derrière les autres grandes métropoles françaises, qui ont emboîté le pas depuis longtemps. À titre de comparaison, Paris compte plus de 800 km de pistes cyclables et Strasbourg plus de 600.

Et comme si la faible étendue du réseau de pistes cyclables ne suffisait pas, à Marseille, il faut souvent bien du courage pour se lancer en vélo… zigzags pour éviter les piétons ou les voitures garées en double file et sur les trottoirs, slaloms sur les rails de tramway interdits à la circulation cycliste (en principe). L’arrivée des trottinettes électriques en libre service dans les rues de la ville depuis le mois de janvier n’arrange pas la situation… Selon des chiffres de l’Insee en date de 2016, à Marseille, ces difficultés décourageraient les amateurs de vélo. En effet, seul 1,5% des actifs se déplacent à vélo, très loin derrière Strasbourg avec ses 16%.

250 km de pistes cyclables en projet sur 5 ans

Selon la Métropole, « 39% des déplacements du quotidien de moins de 3 kilomètres – soit 15 minutes en vélo classique et 7 minutes en vélo à assistance électrique- se font actuellement en voiture ». Une tendance que la collectivité entend inverser. En cinq ans, elle espère « doubler la part du vélo dans les modes de déplacements du quotidien et renforcer l’attractivité cyclo-touristique du territoire ».  

Elle déploie en ce sens une série de mesures. Premier objectif : le nécessaire déploiement de pistes cyclables. La Métropole souhaite atteindre les 250 kilomètres de voies destinées aux vélos d’ici 2024, pour favoriser la « continuité des itinéraires, la sécurisation des déplacements, la qualité des revêtements et le traitement sécurisé des intersections ».

La collectivité mise aussi sur la création en 5 ans de 3600 places de stationnement vélo, dont 60 % sécurisées sur une cinquantaine de pôles d’échanges, de parkings relais, d’aires de covoiturage et dans les principales zones d’activités.

Les projets de pistes cyclables à Marseille

• Ligne 1 Littoral : « L’Estaque – Cap Janet – Cap Pinède – Arenc – Joliette – Vieux Port – Les plages Pointe-Rouge et Montredon », soit environ 23 km (réalisation totale à 2024).

• Ligne 2 Est Huveaune : « Les plages David – Dromel – Saint-Loup – La Pomme – La Valentine/ La Barasse – La Penne sur Huveaune – Aubagne », soit environ 19 km (réalisation à 2024 de 14,2 km entre les plages David et La Penne-sur-Huveaune).

• Ligne 3 Sud : « Luminy – Valmante – La Gaye – Castellane – Canebière – Porte d’Aix/Saint- Charles – Joliette », avec variante à horizon 2030 par Mazargues et rond-point du Prado, soit environ 18 km (réalisation à 2024 de 13 km).

• Ligne 4 Nord : « Gare Saint-Charles – Belle de Mai – Saint-Jérôme- Les Flamants – Sainte- Marthe – Saint-Joseph / Le Castellas – Hôpital Nord », soit environ 13 km (réalisation à 2024 de 4,6 km entre Saint-Jérôme et Saint-Joseph / Le Castellas).

• Ligne 5 Nord-Est : « Les plages David – Rond-point du Prado – La Timone – Saint Just– Frais Vallon – La Rose – Château-Gombert », soit environ 12 km (réalisation à 2024 de 8,7 km entre les plages David et Frais Vallon, et entre La Rose et Château-Gombert).

• Ligne 6 Est : « Vieux-Port – Réformés – Cinq Avenue Longchamp – Le Jarret – La Fourragère et Les Trois Lucs », soit environ 9 km (réalisation à 2024 de 2,4 km entre Vieux-Port – Le Jarret).

• Ligne 7 Rocade : « Cap Pinède – Capitaine Gèze – La Fourragère – La Boiseraie – Saint Loup – La Gaye – Pointe Rouge » soit environ 19 km (réalisation à 2024 de 18,3 km entre Capitaine Gèze et Pointe-Rouge)

• Ligne 8 Nord bis « Gare Saint Charles – Arenc- Capitaine Gèze – Saint-André – La Castellane – Hôpital Nord », soit environ 13 km (réalisation à 2024 de 3,4 km entre la Gare Saint-Charles et Gèze).

, 250 km de pistes cyclables en 5 ans, la Métropole lance son grand Plan vélo, Made in Marseille
cliquez pour agrandir la carte

Dans le reste de la métropole

• Ligne 1 : « La Barben – Pélissanne – Salon-de-Provence – Grans – Miramas – Istres », soit environ 28 km avec étude des connexions avec Eyguières, Lamanon, Lançon Provence et Saint-Chamas.

• Ligne 2 : « Istres – Fos-sur-Mer – Saint-Mitre-les-Rempart – Port-de-Bouc – Martigues », soit environ 28 km avec connexion à la base aérienne d’Istres.

• Ligne 3 : « Rognac – Vitrolles – Marignane – Châteauneuf-les-Martigues », soit environ 23 km avec connexion aux Pennes-Mirabeau.

• Ligne 4 « Aix-en-Provence – Les Milles – Luynes – Gardanne », soit environ 23 km avec connexion au parc technologique de la Duranne, Calas et Aix gare TGV.

• Ligne 5 : « Venelles – Aix-en-Provence – Luynes – Bouc-Bel-Air – Cabriès », soit environ 23 km.

• Ligne 6 : « La Penne-sur-Huveaune – Aubagne – Z.I. Les Paluds – Gémenos », soit environ 12 km.

• Ligne 7 : « Aubagne – Roquevaire – Auriol – La Destrousse et La Bouilladisse », soit environ 12 km avec connexion à la Z.I. Les Paluds.

• Ligne 8 : « La Ciotat centre – La Ciotat gare – Saint-Cyr-sur-Mer », soit environ 12 km avec connexion à la Z.I. Athelia.

5 commentaires

  1. J’attends de voir si ça finit pas comme pour les piscines …
    Si c’est pour nous faire une piste cyclable comme à Luminy ( gravillons sur piste béton ), ou bien dessiner 3 vélos au pochoir sur le sol, c’est pas la peine.
    Egalement l’entretien de l’existant. A Saint Menet, les pistes cyclables sont tellement pourries que personne ne les prends.
    Accès Gineste à faire également. On a des trottoirs qui parfois font 4 mètres de large sans piste vélo. Un peu de bon sens que diable !
    Route la plus dangereuse selon moi, Saint André/ Les ports, surtout de nuit.

  2. Bonjour
    Il me semble opportun d’entretenir l’existent qui est en piteux états, pas de marquages au sol, discontinuités etc … et lutter contre l’incivilité
    PS : avez-vous seulement essayé de faire usage de la piste cyclable du prado ? Soit disant opérationnelle!
    Cordialement

  3. J’entreprends quotidiennement le trajet Bd de Paris-rue des Fabres (1,5km).
    A l’aller, pas de piste cyclable sauf 100 mètres rue Barbusse qui, après interruption forcée par un arrêt de bus, coupe un tourne à droite pour les voitures, et, après, se transforme régulièrement en stationnement pour les bus de tourisme.
    Au retour, 25 m de piste cyclable en haut sur la rue d’Aix sur chaussée pavée glissante avec obligation de couper la route aux autos si on veut tourner à gauche. Après: piste cyclable sur trottoir central piétonnier, revêtement en grilles d’aération du métro, cette piste débouche sur un passage piéton bardé de “bites” visant à protéger le passage et la piste. Après évitement des dites bites et des bus qui empiètent sur toute la chaussée vu qu’ils n’ont pas la place de tourner, piste cyclable sur 300 mètres sur Camille Pelletan à contresens de la voie des bus, (on les frôle à 50cm). Enfin retour bd de Paris par piste cyclable à contresens de la circulation ou l’on doit risquer sa vie pour éviter des poubelles, des voitures stationnées, des piétons etc..
    La généralisation de ce système génèrera de joyeuses engatses et de sympathiques accidents.

  4. Totalement d’accord avec les commentaires précédents, je me déplace quotidiennement dans le secteur michelet-coin joli, et dois reconnaître l’état catastrophique des soi-disant “pistes” actuelles. Les annonces de Mme Vassal s’apparentent plus à des promesses de campagne qu’à une réelle volonté de favoriser la mobilité douce a Marseille, à moins qu’elle n’inclue une réfection et amélioration de l’existant. Reproduire et étendre un système qui ne fonctionne pas équivaut à jeter l’argent par les fenêtres, et n’aidera pas Marseille -ni ses contribuables- a améliorer les conditions de transport.

  5. Nous avons une voie cyclable discontinue entre Puyricard et Aix ! Cette voie sert de voie de dépassement, de parking pour les camions, de parking pour les voitures, … bref, en vélo, il faut être vigilant car les voitures roulent à 80/100km/h (au lieu de 50), et on doit faire des allers-retours entre voie voiture et voie “vélo/piéton…. !! Cette voie n’est pas entretenue … et pourtant il y a des cyclistes / des piétons sur cette voie ! Voie non sécurisée, non entretenue, dangereuse … Alors le plan vélo … ce n’est pas pour les habitants d’Aix, ni de Puyricard !!! DOMMAGE !!! L’existant serait si simple à améliorer, mais il manque de la volonté politique ! Tant de personnes, dont moi, aimeraient aller à Aix en vélo ! Mais c’est trop dangereux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !