Quatre bénévoles de l’association 1 déchet par jour ont mené une action « zéro déchet » au Frioul. Ils ont déterré une décharge sauvage datant de plusieurs décennies.

Plus de quarante ans ! C’est l’âge de certains déchets ramassés la semaine dernière par les bénévoles de l’association 1 Déchet par jour au fond de la calanque de l’Eoube au Frioul. De quoi mettre en perspective la longévité de la pollution, aussi anodine soit-elle. Emballages plastiques, polystyrène, briques de lait… Plus la brigade de nettoyeurs creuse, plus elle remonte dans le temps. Des vestiges de l’empreinte humaine ayant formé plusieurs couches par-dessus la terre et datant de la fin des années 1970.

Les opérations de nettoyage se multiplient sur le territoire

« Il y a des décennies, les habitants du village du Frioul ont utilisé ce spot, dans la calanque, pour jeter leurs emballages », explique Eddie Platt, fondateur de l’association “1 déchet par jour”. Dans la crique, les noms des marques sont encore bien lisibles, certaines ayant aujourd’hui disparu des rayons des supermarchés. « Le plastique existe toujours, il ne disparaît pas. Montrer cela doit motiver tout le monde à réduire sa consommation de plastique, que ce soit en entreprise ou dans le domaine privé. On est tous pollueurs mais on peut tous devenir protecteurs ».

Une action qui paraît anodine. Pourtant, la mer Méditerranée est la plus polluée du monde aux déchets plastiques. Des dizaines d’associations ont ainsi émergé ces dernières années pour contrer la tendance, qu’il s’agisse de Recyclop, Clean My Calanques, Palana environnement, ou encore Zéro Waste sur le territoire local.

Et si aujourd’hui seulement 6% des déchets sont recyclés en France, les actions se multiplient dans l’Hexagone pour limiter l’impact de la pollution sur l’environnement. À cet égard, les Marseillais sont invités par les différentes associations à participer au grand rassemblement de ramassage de déchets lors du World Clean Up Day, le 21 septembre. Sur le littoral, le Vieux-Port ou la Canebière, qu’importe le lieu, le coup de main sera bienvenu… Et bien utile.

Lisa Domanech


À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !