La 7e édition des « Journées hydrogènes dans les territoires », à Marseille les 10 et 11 juillet, a été l’occasion de montrer le dynamisme des collectivités locales en la matière.

« L’enjeu de cette journée est de poser les bases nécessaires à une massification de l’hydrogène », a déclaré le président de la Région Sud, Renaud Muselier, en ouverture de la 7e édition des « Journées hydrogène », qui se tenaient au Pharo les 10 et 11 juillet. L’événement qui réunissait près de 500 acteurs de la filière, pour échanger sur la place de l’hydrogène dans le nouveau mix énergétique, a été l’occasion de rappeler l’existence d’une industrie historique sur le territoire avec un hydrogénoduc de 40 km reliant Fos-sur-Mer à Lavera, et des gazoducs pour valoriser l’hydrogène, mais aussi le potentiel de la zone portuaire, qui peut s’imposer comme un acteur incontournable de la future demande. « Le Grand Port Maritime de Marseille est une force incroyable pour accélérer cette filière de manière industrielle, notamment grâce à la zone de Fos-sur-Mer qui dispose de plus de 7 000 tonnes d’hydrogène fatal (hydrogène produit lors d’un process industriel qui est souvent perdu), a insisté Renaud Muselier. Nous devons capitaliser sur ce tissu industriel déjà existant, et sur nos projets de démonstrations à grande échelle, qui représentent une avancée majeure en termes technologiques. »

« Jupiter 1000 » en premier plan

Au premier rang desquels « Jupiter 1000 », opérationnel au nord de la plateforme industrielle et d’innovation Caban-Tokin (Piicto), à Fos-sut-Mer. La Région Sud, à travers son plan climat, (30% des son budget environnement depuis trois ans) soutient ce projet, de même que celui baptisé Hynovar, porté par un consortium de partenaires : CCI du Var, Engie Cofely, le circuit Paul Ricard, Bateliers de la Côte d’Azur et la start-up HySeas Energy. L’initiative a été retenue par l’Ademe dans le cadre de son appel à projets « Ecosystèmes de mobilité hydrogène ».

Le projet prévoit notamment la création d’une navette maritime à hydrogène, la mise en place d’une station hydrogène avec électrolyseur, ainsi que des infrastructures permettant de mutualiser les applications terrestres et maritimes. Hynovar s’attache aussi à tisser des liens structurants avec d’autres projets hydrogène, comme par exemple Jupiter 1000, ou encore Hygreen Provence, à Manosque.  Il s’agit de l’installation d’un parc solaire de 1 500 hectares porté par l’agglomération Durance Luberon Verdon permettant de produire de l’hydrogène vert, à hauteur de la consommation de quelque 1 400 bus, et de livrer un soutien au réseau électrique.

Autre projet : Hyammed, qui vise à déployer une station d’approvisionnement sur le site portuaire industriel de Fos-sur-Mer. Dans la structuration de la filière hydrogène, la Région travaille en collaboration avec le pôle de compétitivité Capenergies, qui soutient déjà une vingtaine de projets et anime l’écosystème hydrogène de la région, au sein du club H2 Sud..

Des bornes à hydrogène installées sur le territoire

Avec quelques 7 000 trains par an, 3 000 barges fluviales, près de 3 000 chariots élévateurs, et les deux millions de poids lourds, dont 60% dans les Bouches-du-Rhône, l’hydrogène doit jouer un rôle dans la décarbonation des transports. La Région prévoit d’ailleurs le lancement d’un plan zéro émission à la rentrée avec l’installation de bornes à hydrogène. Par ailleurs, le branchement des navires à quai au réseau électrique (pour remplacer le diesel) n’est pas toujours possible. Là encore, l’hydrogène a une carte à jouer, en installant des piles à combustible.

En mai dernier, la Région Sud a décidé de débloquer 5 millions d’euros pour structurer et développer la filière de l’hydrogène sur le territoire (lire par ailleurs)

A l’occasion des journées marseillaises, l’Afhypac, a également dévoilé sa plateforme en ligne Vig’Hy : l’observatoire de l’hydrogène en France (www.vighy-afhypac.org ). S’appuyant sur les remontées de l’ensemble des acteurs de la filière, Vig’Hy recense sur une seule et unique carte actualisée, les projets, initiatives et stations de recharge en France.


A lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !