Le conseil métropolitain s’est réuni ce matin au Pharo autour de sa nouvelle présidente Martine Vassal. En ouverture de la séance qu’elle présidait pour la première fois, elle a fait le point sur les grandes lignes politiques qu’elle compte mener à la tête de l’institution.

Avant que les conseillers de la Métropole Aix-Marseille-Provence ne débattent des orientations budgétaires pour l’exercice 2019, leur nouvelle présidente, Martine Vassal, à tenu à exposer les lignes directrices de sa politique concernant la collectivité. Mobilité, impôts, transfert de compétences et développement économique, voici comment elle entend aborder ces questions.

Mobilité : accélérer la développement des transports en travaillant avec la Région

Les transports en commun sont la compétence de la Métropole et une priorité politique du territoire. Le remaniement de la présidence suite à la démission de Jean-Claude Gaudin a vu Roland Blum (LR) récupérer la délégation aux transports, à la mobilité et aux déplacements, tenue jusqu’alors par Jean-Pierre Serrus (LREM).

Il récupère des chantiers d’importance, notamment à Marseille, telle que la prolongation de la ligne 3 du tramway qui devrait relier les quartiers Nord à la pointe sud de Marseille d’ici 2025. Martine Vassal présentera prochainement un feuille de route qui précisera l’agenda mobilité qu’elle souhaite accélérer « en travaillant avec le président de la région SUD Renaud Muselier dans le cadre de la renégociation du Contrat Régional d’Équilibre Territorial (CRET) ».


Pour approfondir :


Impôts :  « aucune hausse des taux de fiscalité métropolitaine »

La jeune métropole a déjà redessiné les contours des compétences des collectivités territoriales. Sa fusion annoncée avec le Département des Bouches-du-Rhône devrait encore chambouler le fonctionnement des institutions locales.

La question fiscale avec une potentielle évolution des impôts est donc posée pour la présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence : « Alors que tout l’édifice juridique et institutionnel peut être bouleversé, je veux donner à nos concitoyens, comme aux décideurs du territoire, des repères, une boussole, des marqueurs forts de notre volonté : aucune hausse des taux de fiscalité métropolitaine, avoir une stabilité de notre politique d’abattements fiscaux et un maintien des attributions de compensation aux communes ».

Sur le même sujet : 

Transfert de compétences : déléguer aux communes si c’est plus efficace

La période est donc à l’évolution des compétences pour les différentes collectivités locales, mais Martine Vassal entend « stabiliser l’existant ». Pour le moment en tout cas. « Cela va nous donner le temps d’une réflexion commune, notamment sur l’organisation de la gestion de la proximité » a-t-elle argumenté.

Les communes devraient donc voir leur gestion de proximité prolongée : « Dès lors qu’une compétence sera liée à la voirie, s’il est plus efficace d’en déléguer l’exercice au niveau communal, nous prorogerons avec l’accord de l’état les conventions de gestion » a avancé la présidente de la Métropole. Un “arrangement” qui pourrait s’appliquer aussi « en matière de création d’aménagements de zone d’activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaires et aéroportuaires, ou encore sur les aires et les parcs de stationnement » a-t-elle ajouté.

Développement économique

Martine Vassal a également souhaité mettre l’accent sur le développement économique du territoire métropolitain, et l’emploi, problématique qui lui est chère pour le mandat qu’elle occupe également à la présidence du Département des Bouches-du-Rhône. « Il faut que notre territoire soit compétitif et créateur d’emplois. Mettre en place tous les éléments pour offrir un emploi aux Provençaux qui n’en n’ont pas », a ajouté la présidente.


À lire aussi :

Un commentaire

  1. bonjour M Elziere pour information notre région n’a pas changé de nom de manière officielle (pas de consultation des habitants) donc il serait bon que les journalistes appellent toujours notre région par son nom officiel sauf à demander à son président de poser la question aux citoyens…Provence?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !