Le département vient de lancer le dispositif « 1000 emplois en Provence ». Sous forme de tutorat, il permet à une entreprise de recevoir une indemnisation lorsqu’elle embauche et accompagne un bénéficiaire du RSA dans ses six premiers mois de recrutement. Objectif : former ces personnes afin qu’elles réintègrent au mieux le monde du travail.

Le dispositif 1 000 emplois en Provence s’adresse à toutes les entreprises qui souhaitent recruter un nouveau collaborateur. Seules conditions : un contrat de travail de minimum 30 heures par semaine en CDI ou CDD d’au moins un an. « Pour que le travail soit pérenne et qu’il dure dans le temps », souffle Marine Pustorino, vice-présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône déléguée à l’insertion sociale et professionnelle.

Une indemnisation de 3 000€ pour les entreprises

L’idée n’est pas seulement d’embaucher un bénéficiaire du RSA, mais aussi de le former. C’est pourquoi, dans le cadre du dispositif, une convention de six mois est signée entre le département, l’entreprise, le bénéficiaire du RSA et un salarié de l’entreprise. Ce dernier sera le tuteur de la nouvelle recrue et devra la former à son nouveau métier.

Pour le moment, une trentaine d’entreprises du territoire a déjà adhéré au dispositif. Parmi elles, Localizz, site internet qui permet de faire ses courses en achetant uniquement des produits locaux. Au début de l’année, l’entreprise était à la recherche d’un chauffeur-livreur-préparateur en CDI. « Nous avons finalement choisi un bénéficiaire du RSA car il avait une réelle volonté de s’en sortir et de retourner dans l’emploi de manière pérenne. L’envie de participer à un projet est fondamentale dans nos recrutements du fait que nous sommes une petite entreprise », met en avant Olivier Da Rold, cofondateur de la plateforme.

À lire aussi

Le nouvel employé a pris ses fonctions dans l’entreprise depuis le début du mois de mars. En contrepartie de sa formation et son accompagnement, le département verse 500€ par mois à Localizz pendant la durée de la convention. Soit 3 000€ d’indemnisation au total. « Le fait qu’il y ait une petite aide financière fait aussi pencher la balance dans le choix du candidat. Pour une entreprise comme la nôtre, il est très difficile d’obtenir des aides. Or, ces dernières nous permettent de franchir des caps », explique Olivier Da Rold. L’objectif du département est d’atteindre les 1 000 emplois et donc les 1 000 conventions signées.

Le « bus de l’emploi », autre dispositif pour aider les bénéficiaires du RSA

Le dispositif 1 000 emplois en Provence vient s’ajouter à d’autres outils mis en place par le département depuis le début de la mandature de Martine Vassal en 2015. Le plus emblématique est « l’accélérateur de l’emploi ». Lancé en avril 2016, il permet de former et préparer chaque mois des bénéficiaires du RSA aux différentes étapes de la recherche d’emploi, dont un job dating. En 2017, 2 200 bénéficiaires en ont profité et 400 recrutements ont été réalisés.

Installé à l’Hôtel du Département à Marseille, l’accélérateur de l’emploi va se déplacer dans les différentes communes du territoire à partir du mois de juin 2018. Le « bus de l’emploi » va ainsi sillonner les villes et villages du département pour que les bénéficiaires du RSA localisés loin de Marseille puissent bénéficier des mêmes conseils.

Pour aller plus loin

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !