12 points de tri ont été installés sur différentes plages de Marseille pour remplacer les poubelles traditionnelles. Leur objectif ? Éviter les amoncellements de déchets et permettre aux Marseillais de trier même à la plage. Une expérimentation qui va durer jusqu’en septembre et qui pourrait être étendue à la France si elle s’avère concluante.

Les points de tri ont été placés au nombre de sept sur les plages du Prado nord et sud, trois sur la plage de l’Huveaune et deux aux Catalans. Ils remplacent toutes les poubelles qui se trouvaient alors sur ces plages-là et qui, souvent, débordaient de déchets. En parallèle, une « équipe d’ambassadeurs du tri » sillonne ces espaces pour sensibiliser habitants et touristes et leur faire prendre le réflexe du tri même à la plage.

À lire aussi

Cette expérimentation est menée par Citeo, société spécialisée dans le recyclage née du rapprochement d’Eco-Emballages et d’Ecofolio, et la métropole Aix-Marseille-Provence. Le but : changer les comportements des Marseillais et développer le tri et le recyclage. Car le constat de Citeo est éloquent : sur le territoire Marseille Provence, les habitants trient trois fois moins qu’au niveau national. Et seulement 1 bouteille plastique sur 10 est triée à Marseille, contre 1 sur 2 en moyenne en France.

En parallèle, sur les plages du Parc national des Calanques, une campagne d’affichage « Gardez et triez vos déchets » a été lancée. Plus précisément à Sugiton et Callelongue, les promeneurs sont invités à remporter leurs déchets jusqu’à chez eux pour ensuite les trier. « L’objectif est d’étendre la campagne à l’ensemble du parc en 2019, pour toucher les deux millions de visiteurs annuels », met en avant Citeo.

De nouvelles bornes installées aussi en ville

Les actions sur les plages ne sont pas les seules menées par Citeo à Marseille. Environ 60 points de tri regroupant collecte sélective et ordures ménagères vont être installés dès cette année dans le 3e arrondissement, où les performances de tri sont très faibles. Ils seront placés sur les grands axes. Là aussi, une équipe « d’ambassadeurs du tri » sera sur place pour sensibiliser les habitants. Avant l’installation de nouveaux équipements dans d’autres quartiers en 2019.

50 automates de collecte de bouteilles en plastique devraient aussi équiper plusieurs supermarchés de proximité d’ici à la fin 2019. 24 devraient être installés dès 2018. Pour inciter les consommateurs au tri, différents systèmes comme des récompenses individuelles ou collectives devraient composer les bornes.

À lire aussi

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !