Cette semaine, Made in Marseille part à la découverte d’une entreprise installée dans la région d’Avignon, qui s’est lancée à la conquête de l’univers du jeu vidéo. Avec son jeu “SpaceOrigin” lancé officiellement le 28 avril, la jeune Scop (Société Coopérative et participative) “CastleProd” signe là un jeu multijoueur en ligne accessible en France et à l’étranger et doté d’une simulation politique, économique et sociale très poussée. Chaque univers du jeu pourra réunir jusqu’à 5000 joueurs.

jeux vidéos, [Reportage] Des Provençaux partent à la conquête des jeux vidéos avec SpaceOrigin, Made in Marseille
L’équipe de Castel Prod © DR

Le concept du jeu

Ces derniers sont plongés au cœur du 31e siècle dans la peau de cyborgs : Les Colosses représentant La Force / Les Aldéïdes représentant “L’intelligence” / Les Prométhées représentant “La résistance”. Les différents niveaux, allant de la gestion d’une colonie à la gouvernance d’une planète entière, en passant par un système d’alliances et de contrôle des territoires, offrent au joueur une grande profondeur de jeu.

Pour commencer vous devrez choisir votre cyborg puis l’une des six planètes pour établir votre base, relever des missions et combattre d’autres joueurs pour accéder à quatre nouvelles planètes et atteindre la planète de l’Elite. 

Le trailer du jeu

L’équipe

L’entreprise a reçu une mention spéciale lors des derniers Trophées Créa 13 organisé par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône. L’équipe est riche dans sa diversité. Elle est faite de membres dynamiques, d’esprits créatifs, et de toutes les compétences nécessaires à la création et au développement de jeux vidéo de qualité. Des graphismes à la modélisation, des idées au développement, du moindre mot à la communication de notre travail pour le plaisir des gamers et pour rajouter notre brique à l’édifice du monde du Jeu Vidéo.

CastleProd c’est : Alexis et Anne-Marie : harmoniseurs de visuels, Aurore : créatrice de contenu, Benjamin, Christian, Pierre et Stan : les développeurs, Jean-Baptiste : le spécialiste de la comm’, William : le modélisateur et Loïc : le compositeur.

Au total, il aura fallu deux ans pour développer ce jeu, dont les démarrage est très prometteur. 


jeux vidéos, [Reportage] Des Provençaux partent à la conquête des jeux vidéos avec SpaceOrigin, Made in Marseille
SpaceOrigin

Made in Marseille a interviewé l’équipe pour en savoir un peu plus sur leur projet

Bonjour, pour commencer, pouvez-vous nous expliquer comment vous est venue l’idée de développer ce jeu vidéo ?

Nous étions tous amis, passionnés de jeux vidéo, de jeux de plateau, et nous voulions faire des choses ensemble, créer, écrire, dessiner, jouer. Nous le faisions déjà lorsque nous avions de longues occasions de nous voir, mais l’éloignement géographique ne permettait pas un projet d’envergure. Nous avons alors décidé de nous rapprocher, et avec les compétences de chacun, ce qui est venu naturellement a été le jeu vidéo. Mais nous avons encore beaucoup de projets créatifs que nous souhaitons développer par la suite.

Pourquoi avoir choisi l’interface PC et pas console ?

Parce que le Web est notre spécialité. Nos études supérieures nous ont permis d’avoir de solides compétences à ce niveau, alors nous souhaitions les exploiter. Une autre raison, aussi, tient au fait que nous débutions avec un petit studio, pas connu, sans contacts, avec comme seul socle financier le bénéfice de notre première entreprise de prestations et services Web, donc nous ne pouvions pas nous permettre de faire un jeu trop coûteux. Finalement, avec le temps, nous avons tout de même injecté 450 000 € de ressources. Mais il en aurait fallu le triple (au minimum) pour un jeu console peu ambitieux, par rapport au support.

jeux vidéos, [Reportage] Des Provençaux partent à la conquête des jeux vidéos avec SpaceOrigin, Made in Marseille
Les Aldéïdes représentant “L’intelligence”

Est-ce que vous envisagez d’exporter votre jeu à l’étranger ?

Oui, bien sûr. Nous avons déjà commencé la traduction anglaise du site de SpaceOrigin. Donc tous les pays anglophones seront concernés. Ensuite ce sera l’Allemagne, pour laquelle nous avons déjà trouvé les traducteurs, car ce pays est particulièrement féru de jeux comme le nôtre.
En France, nous attendons au moins 10 000 joueurs, sachant que nous en avons déjà 4400 sans avoir commencé notre stratégie de communication nécessitant finances. Pour les autres pays évidemment, plus nous en aurons, plus nous pourrons embaucher, créer de nouveaux univers, et faire ainsi grandir notre studio, pour créer de nouveaux projets de grande qualité.

Une dernière question que l’on se pose tous, est-ce que le jeu est payant ?

L’accès au jeu, dans sa totalité, est gratuit. SpaceOrigin est un free-to-play, et il y a une boutique de goodies, objets physiques et produits dérivés du jeu, ainsi qu’une boutique permettant d’acheter des options du jeu. L’équilibre est finement pensé pour ne pas tomber dans le travers des pay-to-win, et pour respecter les joueurs qui en ont assez des systèmes abusifs. Les joueurs peuvent par exemple acheter des diffusions de messages dans le jeu, que tous les autres joueurs pourront voir, des vaisseaux plus beaux (mais pas plus puissants), des bases avec un design plus valorisant, plus futuriste, ou encore plus personnalisé, mais également des automatismes, ou encore la version mobile, pour emporter SpaceOrigin partout avec eux.

SpaceOrigin – Conférence de Presse le 17 Avril 2015 du jeu par navigateur de stratégie


 

Pour jouer, rendez-vous sur www.spaceorigin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !