Vous pourrez bientôt utiliser à Marseille la nouvelle monnaie Sauvage en plastique recyclé. Elle permettra de consommer dans des commerces éco-responsables et de financer des actions environnementales.

Payer en déchets. C’est loin d’être la première idée saugrenue de Sauvage Méditerranée. Depuis 5 ans, l’association environnementale cherche par tous les moyens à donner de la valeur aux détritus, afin qu’ils ne finissent plus dans la nature. Elle transforme déjà les déchets plastiques en bijoux, trophées, œuvres d’art et de déco. Aujourd’hui, c’est la monnaie Sauvage, petite pièce de plastique recyclé, qui va faire son apparition.

« Nous avions déjà développé une première version en 2020, rappelle Adrien Piquera, chargé de développement de l’association. Elle permettait de recevoir 30 euros par kilo de déchets ramassés par terre, à utiliser dans notre boutique. Mais nous souhaitions élargir les possibilités d’achat ».

Pour cela, Sauvage va lancer cette nouvelle monnaie utilisable dans « une quinzaine de commerces ou services de Marseille ». Restauration, épicerie, réparation vélo, bar, cosmétiques… « Les commerces partenaires ont en commun d’être dans une démarche responsable : circuit court, zéro déchet, économie circulaire… ».

monnaie Sauvage, À Marseille, avec la monnaie Sauvage, les déchets permettent de payer ses achats, Made in Marseille
Les pièces de monnaie sont fabriquées en plastique ramassé dans la nature. Photo : D.R.

Grand lancement à la brasserie Zoumaï le 24 avril

L’association dévoilera la liste des établissements acceptant la nouvelle monnaie lors d’une grande soirée de lancement, le 24 avril. La date marquera le cinquième anniversaire de Sauvage Méditerranée. L’événement se déroulera à la brasserie artisanale et locale, Zoumaï, cours Gouffé (6e). À cette occasion, « tous les participants qui rapporteront des déchets ramassés autour de l’établissement pourront les troquer contre un verre au bar ».

Une manière de présenter le principe de cette nouvelle monnaie locale. Pour gagner des pièces Sauvage, en plastique recyclé, il faut se rendre à un des nombreux ramassages de déchets organisés dans la région marseillaise par les associations telles que 1 déchet par jour, Clean my Calanques ou Mer Veille. La récolte sera convertie en monnaie par Sauvage.

Les jetons auront une valeur différente chez les commerces partenaires : ils représenteront une réduction chez certains, ou un moyen de paiement direct chez d’autres. La seule valeur fixe, ce sont les 5 euros que Sauvage Méditerranée redistribuera à une association de ramassage de déchets pour chaque pièce utilisée.

monnaie Sauvage, À Marseille, avec la monnaie Sauvage, les déchets permettent de payer ses achats, Made in Marseille
Les consommateurs pourront choisir l’association bénéficiaire d’un don de 5 euros

Plus de monnaie sauvage pour moins de plastique dans la nature

En effet, c’est l’ADN de Sauvage Méditerranée depuis sa fondation il y a bientôt 5 ans. L’association reverse une part des bénéfices des ventes de ses produits en plastique recyclé et de ses activités à des associations environnementales.

« On a redistribué plus de 20 000 euros depuis le début, avance Adrien Piquera. Aujourd’hui, nous avons déjà 10 000 euros dans la cagnotte avant même de lancer la monnaie. Donc on peut espérer donner un sacré coup de pouce à ces structures qui travaillent à dépolluer la nature ».

Ramasser un déchet pour pouvoir consommer dans un commerce responsable et favoriser l’économie locale, et au final, financer plus de ramassages de déchets. La boucle est bouclée. « Plus il y aura de monnaie Sauvage en circulation, moins il y aura de plastique dans la nature », conclut Adrien.

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !