La CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, La Poste et la plateforme Ma Ville Mon Shopping deviennent partenaires pour redynamiser le commerce de proximité.

C’était un sujet évoqué au mois de septembre, à l’occasion de la présentation de la feuille de route de la mandature 2021-2026 de la Chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille-Provence (CCIAMP). Pour accompagner plus efficacement les commerces du centre-ville, la CCIAMP, La Poste et la plateforme de e-commerce Ma Ville Mon Shopping viennent de formaliser leur partenariat.

Objectifs ? Soutenir, favoriser et dynamiser les commerces locaux tout en repensant la stratégie de la ville afin d’améliorer la qualité de vie de ses habitants : « Nous avons trois actions centrales : rassembler, accompagner et faire des propositions qui répondent aux attentes du consommateur. Pour cela, il faut favoriser la consommation locale et responsable dans les commerces et accompagner tous les commerces indépendants dans leur digitalisation et transformation numérique. Le développement de la logistique urbaine est aussi un axe central de cette démarche », explique Jean-Luc Chauvin, à l’occasion de la signature avec Christine Bord Le Tallec, déléguée régionale en Provence-Alpes-Côte d’Azur de la Poste et Thierry Chardy, directeur général de MaVilleMonShopping.fr.

Un atout pour accompagner la digitalisation

Lancée à Bordeaux en 2015 et présente dans 3 200 villes en France, MaVilleMonShopping.fr, créée par E-SY COM, filiale du Groupe La Poste, permet aux commerces indépendants de se doter d’une vitrine en ligne et d’un site e-commerce. Elle offre à ses clients un service de livraison de proximité et permet d’élargir son portefeuille de clients.

Grâce au partenariat avec la CCIAMP, les commerçant peuvent adhérer gratuitement et sans engagement. « Notre mission est de donner la possibilité aux professionnels d’avoir accès à tous les outils digitaux pour bien vendre et aux consommateurs d’avoir une alternative à la consommation via le web chez les indépendants », souligne Thierry Chardy, directeur général de MaVilleMonShopping.fr.

Ce dispositif voit le jour dans un contexte où le commerce en ligne est en forte croissance, fragilisant les commerces locaux et l’attractivité des centre-villes. Imaginé il y a deux ans pour être lancé sur le territoire, sa mise en oeuvre a été freinée par la crise sanitaire, qui a également eu un fort impact sur la vie des commerçants.

Plusieurs d’entre eux se sont déjà inscrits sur la plateforme pour booster leur activité. C’est le cas de Karine Baumander, fondatrice de la marque cosmétique Les Joyaux de Madagascar. Installée au 2, rue du Commandant Imhaus, (6e) à Marseille, elle a fondé sa marque il y a maintenant 19 ans avec sa maman. « Nous avons ouvert notre entreprise en 2004 d’abord via les marchés et salons, notre e-commerce en 2005 puis notre boutique physique en mai 2011. La plateforme MaVilleMonShopping.fr a été et continue d’être un réel atout pour accompagner notre digitalisation ».

L’enjeu du dernier kilomètre

« La Poste est un acteur polyvalent et de proximité », ajoute Christine Bord Le Tallec. Elle joue un « rôle essentiel au sein de cette démarche qui cherche à éviter l’aspect froid et déshumanisé du e-commerce, valorisant le commerce numérique de proximité » et en tant qu’« acteur important de la livraison de colis ».

« Nous ne pourrons sauver les centres-villes que si nous aidons les commerçants à accélérer leur digitalisation et si nous changeons de logiciels sur la logistique urbaine et le dernier kilomètre », ajoute Jean-Luc Chauvin.

Justement, côté logistique urbaine, dont le développement est de plus en plus prégnant avec la mise en place de la ZFE-m, la CCIAMP et le Groupe La Poste travailleront main dans la main pour sensibiliser les commerçants sur le sujet et sur les solutions existantes.

Cela passe aussi par l’identification de projets innovants sur le territoire et en étudiant les conditions d’un partenariat conjoint pour une expérimentation. « Cette coopération renforcée avec la CCI sur la livraison de marchandises en centre-ville ouvre des opportunités nouvelles au service des professionnels, pour renforcer l’attractivité du territoire », abonde Christine Bord Le Tallec, déléguée régionale du Groupe La Poste.

S’adapter aux besoins des consommateurs

L’enjeu aujourd’hui est de faire connaître Ma Ville Mon Shopping au plus grand nombre : « Pour cela, nous misons sur une forte communication en ligne et le canal des associations de commerçants. Nous avons également des managers de centre-ville ou “city managers” qui présentent le dispositif, sensibilisent les commerçants puis proposent leur expertise pour accompagner le développement des commerces », insiste Thierry Chardy.

MaVilleMonShopping.fr suit un « plan de développement par étape avec dans un premier temps le lancement du dispositif à Marseille. L’idée est ensuite d’avoir un retour, essentiel, des commerçants pour ajuster le dispositif et s’adapter aux besoins des consommateurs en permanente évolution », ajoute-t-il.

Actuellement, les secteurs d’activité les plus prisés sont l’alimentation, la décoration ainsi que les produits artisanaux. Plusieurs mesures avantageuses seront proposées sur la marketplace comme les cartes cadeaux Treiz’local. La Poste apportera un soutien financier à ce dispositif, lancé par la CCIAMP pour favoriser l’achat auprès des commerces de proximité.

Le président de la CCIAMP insiste également sur la lutte contre les inégalités territoriales : « Nous devons être en capacité de fournir une offre de service jusqu’au plus petit village ». Il ajoute à ce sujet : « L’idée est de raconter l’histoire du territoire pour le valoriser à l’extérieur. La signature de ce partenariat est une illustration de notre mise en réseau, de création de synergies pour accompagner et faire gagner du temps aux commerçants ».

Grâce à ce partenariat, tous les commerçants du territoire pourront profiter d’une commission sur les ventes de 5,5% HT contre 9% HT pour les territoires non-partenaires. Pour les consommateurs, une offre promotionnelle a été lancée jusqu’au 28 février 2023, proposant 25 euros de remise immédiate pour les 80 premières commandes supérieures à 50 euros.

Plus d’informations sur le site de MaVilleMonShopping

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !