Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie, la Région Sud débloque 3 millions d’euros pour aider les artisans et les commerçants les plus impactés. Cette aide prendra la forme d’un chèque « urgence énergétique », à compter du 1er janvier 2023.

L’augmentation des coûts de l’énergie impacte fortement l’ensemble des entreprises artisanales. Certains voient leurs factures d’énergie multipliées par trois ou quatre, sans pouvoir répercuter cette hausse sur la clientèle. De quoi inquiéter la profession qui n’a pas été épargnée par la crise sanitaire.

Les entreprises des secteurs de l’alimentaire, de la fabrication et des services sont particulièrement impactées, comme en témoigne la protestation des boulangers, suivie de celle des artisans bouchers charcutiers, venus de toute la France, mardi, devant l’Assemblée nationale pour alerter sur la gravité de la situation.

L’artisanat est un secteur économique qui pèse en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Forte de 200 000 entreprises et 400 000 actifs, le secteur réalise plus de 30 milliards de chiffre d’affaires, soit environ 20 % du PIB de la région (22 bassins d’emplois).

Une enveloppe de 3 millions d’euros

Face à la conjoncture, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur (CMA) a interpellé la Région Sud. Pour les entrepreneurs, artisans et commerçants qui ont du mal à faire face aux surcoûts engendrés par cette crise, le Président de la Région a décidé de mettre en œuvre une mesure de soutien pour le paiement de leur facture énergétique. Cette aide prendra la forme d’un chèque « urgence énergétique » pour les aider à payer les surcoûts de fourniture de gaz et d’électricité.

Inspiré de l’aide d’urgence au paiement des loyers que la Région avait mis en place pendant les confinements, le chèque « d’urgence énergétique » sera doté d’une enveloppe sécurisée d’au moins 3 millions d’euros. Il s’agira d’une aide forfaitaire, versée directement au dirigeant, sur la base d’un pourcentage du montant de la facture. « Nous avons mis en place une cellule de crise “énergie” au sein de la CMA Provence-Alpes-Côte d’Azur, afin d’identifier les artisans les plus concernés par l’explosion des coûts énergétiques pour pouvoir les accompagner durablement », souligne Yannick Mazette, président de la CMA Paca.

Accélérer la transition écologique pour faire baisser durablement la facture

Ce dispositif sera soutenu par des recommandations concrètes en faveur de la transition écologique, « afin de pouvoir faire baisser durablement le coût énergétique chez nos artisans », poursuit-il.

Ce chèque « urgence énergétique » est complémentaire aux dispositifs régionaux d’accompagnement « CEDRE » et « Zéro Rideaux fermés » qui s’inscrivent dans un temps plus long. « L’objectif est le même, parvenir à faire baisser durablement la facture énergétique en accélérant la transition écologique des entreprises de l’artisanat et du commerce », ajoute la Région.

Votée lors de l’assemblée plénière du mois de mars 2023, cette proposition sera néanmoins effective dès janvier 2023. Quant aux modalités concrètes de mise en œuvre, elles résulteront d’un travail avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Chambre de Commerce et d’Industrie Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ces échanges permettront ainsi de cibler au mieux les entreprises les plus impactées et de créer un dispositif simple d’utilisation. Une réunion de concertation se tiendra très prochainement dans ce sens.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !