La Région Sud et la Chambre des métiers et de l’artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur renforcent leur partenariat. L’institution va débloquer 100 millions d’euros d’ici à 2028 pour soutenir 70 000 entreprises du territoire.

« Notre Région, nos artisans d’abord ». Derrière ce slogan, la volonté de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de poursuivre et de renforcer ses actions en faveur des métiers de l’artisanat régional. Depuis 2016, au travers d’une convention, la collectivité et la Chambre des métiers et de l’artisanat Paca (CMAR) travaillent main dans la main. Objectifs : pérenniser, développer, valoriser et accompagner les mutations économiques dans l’artisanat du territoire, plus encore après deux années marquées par les restrictions sanitaires.

L’artisanat est un secteur économique qui pèse en Paca. Forte de 200 000 entreprises et 400 000 actifs, le secteur réalise plus de 30 milliards de chiffre d’affaires, soit environ 20 % du PIB de la région (22 bassins d’emplois).

Être un acteur majeur de la relance

« L’artisanat est au cœur de toutes les politiques », souligne Yannick Mazette, président de la CMAR, à l’occasion de la présentation de ce partenariat reconduit et renforcé. Avec la chambre consulaire, il ambitionne de faire de l’artisanat régional « un moteur du plein emploi ».

Pour devenir « un acteur majeur de la relance », il entend aller plus loin dans les offres de services « pour que chaque entreprise trouve sa place d’un point de vue économique et social ». Yannick Mazette et son équipe, présente sur l’ensemble du territoire, souhaitent ainsi renforcer l’apprentissage et la formation, donner un coup d’accélérateur à la digitalisation des petites et moyennes entreprises… Le président compte aussi sur des « synergies fortes » entre les différents acteurs économiques.

La Région, chef de file de l’économie, s’est dotée d’un vice-président en charge de l’artisanat et du commerce en la personne d’Isabelle Campagnola-Savon. « Aujourd’hui, nous avons aussi une commission dédiée, ce qui nous permet de travailler dans la proximité pour adapter nos dispositifs et répondre aux besoins et aux enjeux », explique l’élue, au siège de la CMAR à Marseille.

Région Sud, Un plan régional pour soutenir l’artisanat en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Made in Marseille
Yannick Mazette, président de la CMAR et Isabelle Campagnola-Savon, vice-président en charge de l’artisanat et du commerce à la Région Sud. © N.K.

Dispositif « zéro rideaux fermés » d’ici à 2023

Dans ce but, l’institution prévoit un plan régional de 100 millions d’euros d’ici 2028 (10 millions d’aide annuelle) pour soutenir 70 000 entreprises sur le territoire. Ce soutien passe par différents dispositifs comme « zéro rideaux fermés » d’ici à 2023, qui s’inscrit dans le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDII).

« Zéro rideaux fermés » prendra forme à travers différentes orientations comme la création, l’accompagnement, la reprise et la transmission. Dans les dix ans à venir, 54 000 entreprises vont changer de main en Paca (300 000 au niveau national). À l’heure actuelle, le taux de transmission est de 30 %. « On doit être prêt dès maintenant à former des futurs repreneurs. Notre volonté, c’est aussi d’avoir des relais sur le terrain pour aider une personne à reprendre. On doit avoir ce rôle d’ambassadeurs, mais aussi de sentinelles pour être force de propositions », poursuit le président.

À ce titre, la Région va mettre en place une aide à l’investissement dans les territoires à enjeux. D’ici à 2023, un fonds de prêts à taux zéro devrait être activé, pour lequel seront sollicités les Établissements publics de coopération intercommunale.

Les boutiques à l’essai pour tester son projet

Enfin, des « boutiques à l’essai » prendront vie pour tester son projet avant de se lancer. Ce système fonctionne pour redynamiser les centres-villes ou les zones plus rurales. Au-delà des chiffres, l’artisanat est un acteur social majeur, « garant de la santé de notre territoire, du bien-être de ses habitants et du vivre ensemble », ajoute Yannick Mazette.

Le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation construit par la Région sera présenté à la prochaine séance plénière. La nouvelle convention qui scelle ces nouveaux engagements entre la CMAR et l’institution sera signée en octobre prochain.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !