Depuis son atelier à Ici Marseille, Jean-Pierre Ambrosino, coutelier d’art, confectionne des couteaux éco-responsables. Des pièces d’exception sont mises aux enchères ce vendredi au profit des Cuistots du cœur.

Sa mère le voyait plus prêtre. Lui rêvait d’être le maître du feu. Jean-Pierre Ambrosio s’est pris très jeune de passion pour la coutellerie d’art. Depuis trois ans, il a ouvert son atelier au sein d’Ici Marseille, ce Fab Lab géant installé dans le quartier des Fabriques. C’est depuis cette manufacture collaborative et solidaire de 3 500 m2 qu’il confectionne des couteaux d’exception. Des pièces uniques, toutes fabriquées à la main, et  exposées au sein de sa boutique en plein cœur du quartier du Panier.

Jean-Pierre aime jouer avec les formes et les couleurs et transformer des matériaux, comme l’acier dont il se sert pour créer des modèles originaux. De son imagination aiguisée est née une pièce d’histoire.

A la fermeture des Baumettes historiques en 2018, les portes du centre pénitentiaire ont été mises aux enchères et ont ensuite servies à Jean-Pierre pour réaliser 40 couteaux au manche rouge. Une édition limitée. Des agents de la prison ont également pu conserver une partie de cette histoire sous cette forme originale. Le coutelier a par ailleurs élaboré un couteau spécial à l’occasion du 40e anniversaire de l’abolition de la peine de mort. Une pièce, là encore, unique exposée au Mucem l’année dernière.

couteaux, Des couteaux d’exception en plastique recyclé mis aux enchères au profit des enfants malades, Made in Marseille
Couteau spécial créé à l’occasion du 40e anniversaire de l’abolition de la peine de mort et exposé au Mucem.

Ce sculpteur d’un nouveau genre travaille aussi avec du bois issu du commerce équitable. Pour aller plus loin dans une démarche responsable, il y a quelque temps, le coutelier a imaginé une gamme de couteaux dotés d’un manche en plastique recyclé. « C’est un projet qui est né avant le Covid, mais avec la crise sanitaire tout a été freiné, car nous avions aussi quelques difficultés à nous procurer le matériau nécessaire », raconte Jean-Pierre.

Des couteaux dotés d’un manche en plastique recyclé

Ce n’est finalement pas bien loin que le Marseillais a trouvé ce qu’il recherchait, pour concrétiser cette nouvelle idée. Parce que la force d’Ici Marseille, c’est la richesse des pépites présentes sur site. C’est ainsi auprès de Melt que le coutelier a pu se fournir. Cet atelier valorise de manière artisanale les déchets plastiques en panneaux écoresponsables. Melt s’est donné pour mission de contribuer à réduire l’impact des déchets plastiques en changeant la perception qu’en ont les consommateurs, par exemple en les transformant en mobilier.

C’est dans cette même stratégie de protection de la planète que s’inscrit Jean-Pierre Ambrosino, même si ce matériau capricieux lui donne du fil à retordre. Depuis plusieurs années, ses œuvres ornent les plus grandes tables marseillaises, et pour donner plus de sens à cette façon de concevoir la coutellerie, Jean-Pierre a souhaité que son art rime avec solidarité.

Et vous avez peut-être déjà déjeuné avec ses couteaux de table au restaurant Le République, avec un manche en plastique recyclé tricolore. « Je trouvais que c’était pas mal le bleu, blanc, rouge avec le nom du restaurant », ajoute le coutelier.

couteaux, Des couteaux d’exception en plastique recyclé mis aux enchères au profit des enfants malades, Made in Marseille
Couteaux de table du restaurant Le République.

Une vente aux enchères en faveur des enfants malades

Chaque année, il organise une vente aux enchères au profit d’une association caritative. Cette année marque la reprise après le Covid où il avait suspendu ce moment toujours très festif et convivial.

Très sensible à la cause des enfants malades, Jean-Pierre Ambrosino, ce colosse d’une cinquantaine d’années, n’hésite pas à dire que « rentrer dans un hôpital, c’est très difficile pour moi ». Alors à sa manière, il a décidé de soutenir différentes causes qui lui tiennent à cœur.

Cette année, sa soirée caritative permettra de soutenir l’association les Cuistots du cœur, dont le parrain est Dominique Frérard, chef étoilé du Sofitel-Vieux-Port et les Trois Forts. Fondée par Julien Fartoukh, agent des hôpitaux de Marseille, l’association intervient dans les établissements, auprès des enfants malades. Elle accompagne et organise également des sorties pour leur permettre d’assister à des manifestations sportives ou culturelles.

5 couteaux uniques seront mis en vente, ainsi qu’une gamme d’autres pièces. « C’est bientôt Noël, j’avais envie de faire quelque chose pour eux, c’est ma façon à moi d’essayer de leur faire plaisir. Quand on a, on partage, c’est comme ça que je vois les choses ».

Vente aux enchères vendredi 25 novembre à partir de 18 heures à Ici Marseille.
77 Rue de Lyon, 13015 Marseille
L’intégralité des bénéfices sera reversée aux Cuistots du cœur.

À revoir

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !