Une collecte de dons est lancée pour poursuivre la rénovation du fort d’Entrecasteaux en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Deux éléments remarquables doivent être rénovés avant l’ouverture partielle du lieu au public en 2024.

Le projet « La Citadelle de Marseille », dont nous vous parlions ici, va offrir un nouveau souffle au fort d’Entrecasteaux, partie haute du fort Saint-Nicolas : après avoir été fermées au public marseillais depuis 350 ans, les portes de ce bijou historique construit au XVIIe siècle devraient s’ouvrir progressivement au public à partir du printemps 2024, jusqu’à un accès total du site en 2030.

Ce mercredi 14 septembre, en prélude des Journées européennes du patrimoine 2022, le délégué départemental de la Fondation du patrimoine, Jean-Claude Fourès, et la coordinatrice générale de La Citadelle, Mathilde Rubinstein, ont signé la convention de lancement de la collecte de dons qui doit financer la poursuite de la restauration du monument, classé depuis 1969.

Cette souscription inédite, qui s’adresse à la fois aux particuliers et aux entreprises, a « la volonté d’inclure et d’associer le maximum de Marseillais à la Citadelle et à son projet » dans une démarche « participative », explique Mathilde Rubinstein, coordinatrice générale de l’association La Citadelle de Marseille, gestionnaire du lieu depuis décembre 2021 après un appel à projets lancé par la Ville.

Objectif : 50 000 euros lors de la Semaine du patrimoine

En effet, le lancement de cette collecte fait écho aux vœux exaucés par les 500 Marseillais ayant répondu à la concertation citoyenne menée en début d’année, qui portent en majorité sur la dimension patrimoniale de la Citadelle, mais aussi sur la possibilité de contribuer financièrement à sa réhabilitation et à sa reconstruction.

La Fondation du Patrimoine et la Citadelle de Marseille, portée par le Groupe SOS, espèrent collecter au moins 200 000 € en deux ans, « avec l’espoir d’atteindre 50 000 € à l’occasion de la Semaine du patrimoine » qui se tiendra dans l’enceinte du fort du 15 au 23 septembre.

Ces dons, défiscalisés à hauteur de 66 %, viendront compléter le soutien financier déjà consenti par le Ministère de la Culture, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône. « Ceci n’est que la première tranche du début des travaux, assure Jean-Claude Fourès. Conformément à la réponse des Marseillais, nous pourrons poursuivre l’appropriation et le financement sur d’autres tranches du projet ».

La citadelle, En quête de 200 000 euros pour la rénovation du fort d’Entrecasteaux, Made in Marseille
Jean-Claude Fourès et Mathilde Rubinstein signent la convention de lancement de la collecte de dons pour La Citadelle.

Priorité à la restauration du moulin et du corps de garde

La somme servira à restaurer, d’ici septembre 2023, l’ancien moulin, ainsi que le corps de garde Est du fort d’Entrecasteaux avant septembre 2024. Ces éléments font tous les deux partie de l’ensemble des jardins Nord de la Citadelle, qui doit être la première partie à ouvrir au public au printemps 2024.

Elément remarquable du lieu, l’emplacement du moulin aura vocation à devenir un « belvédère », un balcon sur la mer permettant de profiter d’une vue panoramique sur le Vieux-Port de Marseille. Ce moulin à blé, qui existe depuis la création du fort en 1664, a d’abord permis aux militaires d’assurer leur autonomie alimentaire pendant 100 ans, avant d’être transformé après la Seconde Guerre mondiale en monument aux morts. Il accueille notamment une plaque commémorative, à la mémoire du ministre de l’Education du Front Populaire Jean Zay, qui sera préservée sur le site.

Une première pierre avant de récolter les 3 millions d’euros nécessaires à la rénovation totale du fort, un vaste chantier entamé depuis déjà 20 ans par l’association d’insertion Acta Vista. « Il est important que nous réussissions cette première étape, car elle entraînera la suite, observe Jean-Claude Fourès. Ce n’est que le début par rapport à tout ce qu’il reste à faire, notamment au niveau des jardins ».

Ces derniers doivent devenir une « destination, une promenade et un lieu de vie », en accès libre et gratuit, et « offrir un nouvel espace vert aux habitants du quartier ». Il est imaginé comme une « place de village au sein de laquelle le public pourrait découvrir une série de panneaux explicatifs pour informer sur l’histoire du fort et du moulin ».

La citadelle, En quête de 200 000 euros pour la rénovation du fort d’Entrecasteaux, Made in Marseille
Jean-Claude Fourès, Mathilde Rubinstein et Pâquerette Demotes-Mainard devant le moulin.

« Un lieu de partage et d’ouverture »

Au-delà de la rénovation du bâti, La Citadelle vise aussi à devenir un lieu de vie et de création culturelle « ouvert à tous les Marseillais ». Son ouverture s’accompagnera d’une « programmation événementielle artistique régulière » en partenariat avec de nombreux acteurs culturels tout au long de l’année prochaine. Le fort a d’ailleurs récemment accueilli le festival Jazz des Cinq Continents en juillet dernier.

Seront également intégrées des « activités économiques en lien avec les quatre valeurs de la Citadelle : l’inclusion, la transmission, la culture et le développement durable », continue Mathilde Rubinstein. Celles-ci seront abordées « sous le format d’un accompagnement d’entreprise, incubateur et laboratoire d’expérimentation » autour de la valorisation du patrimoine par les arts numériques, ainsi que la « valorisation des sols avec des solutions inspirées de la nature pour permettre de réactiver les espaces verts qui ont été abîmés ».

L’association a également l’ambition d’ouvrir au sein du Fort un « centre d’interprétation historique qui puisse témoigner de l’histoire du fort, être un lieu de dialogue » entre artistes et experts scientifiques lors de résidences qui démarreront dès ce mois-ci.

Semaine du patrimoine

« Pour que le patrimoine soit entretenu, il faut qu’il ait une utilité, relève Jean-Claude Fourès. Ici l’utilité, c’est une activité culturelle, économique, une ouverture au quartier, aux habitants, aux entreprises et bien sûr aux touristes ». Lundi dernier, le Fort a commencé à accueillir ses premières visites scolaires.

Il ouvrira notamment ses portes à tous lors d’une « Semaine du patrimoine », du 15 au 23 septembre. Neuf journées riches en visites guidées, notamment en compagnie de l’architecte du patrimoine en charge Isabelle Guérin, et de nombreux ateliers de découverte des métiers du bâti ancien.

Une série de tables rondes ouvertes verront s’interroger des experts d’Aix-Marseille Université et des artistes sur le futur de la Citadelle. Un futur entre les mains des donateurs, donc.

Plus d’informations

Pour plus d’informations sur les Semaines du patrimoine au fort d’Entrecasteaux, rendez-vous sur le site de La Citadelle de Marseille.

 

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !