Après avoir lancé une pétition pour dire « stop à la pollution maritime », le maire de Marseille, Benoît Payan, se dit prêt à mettre 10 millions d’euros pour accélérer d’un an l’électrification à quai des navires.

Comme il l’annonce dans le journal Le Monde, le maire de Marseille, Benoît Payan, « aimerait que l’on gagne un an » sur l’électrification du terminal croisières, prévu pour 2025. Un aménagement qui permettra à ces navires géants de couper leurs moteurs, et donc leurs émissions, lorsqu’ils sont à quai.

Pour accélérer ce projet porté par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre du plan à 31 millions d’euros « Escales zéro fumée », pour l’électrification à quai des navires, l’équipement en filtres à particules et l’innovation, il explique que la Ville de Marseille est prête à participer à hauteur de 10 millions d’euros.

Cette annonce intervient alors que la municipalité a lancé la semaine dernière une pétition pour faire pression sur les acteurs du secteur, et les décideurs compétents, afin d’accélérer les mesures pour réduire les émissions du secteur maritime.

Une action symbolique et politique à laquelle avait réagi le président de la Région, Renaud Muselier : « si la mairie veut mettre des moyens dedans, au lieu de faire une pétition, pour gagner un ou deux ans, c’est avec plaisir ! »

« Bienvenue et merci ! » a ensuite déclaré le président de la Région Sud dans un communiqué de presse après l’annonce de Benoît Payan. « Il rejoint ainsi les maires de Nice et Toulon engagés dans ce Plan depuis 2019. C’est une très bonne nouvelle pour les Marseillais ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !