Dernière ligne droite pour les fondateurs du Super Cafoutch. Le premier supermarché autogéré de Marseille doit ouvrir ses portes le 30 août en centre-ville, avec plus de 800 « consommacteurs ».

Mini Cafoutch entre dans la cour des grandes surfaces en devenant Super Cafoutch. Les travaux touchent à leur terme pour transformer l’épicerie collaborative de la Rue Astoin (2e) en véritable supermarché citoyen autogéré. Il prend place sur plus de 600 m² en plein centre-ville de Marseille, rue du Chevalier Roze, entre l’Hôtel de Ville et la rue de la République.

« Nous ouvrirons officiellement le 30 août », se réjouit le président de la société coopérative, Raoul Michel, nous faisant visiter les 350 m² de surface de vente, qui commencent à prendre forme. Ici, les caisses stylisées en bois, réalisées par un partenaire. Là, les rayons frais déjà en place, la zone de découpe pour les fromages et les viandes, le rayon vrac.

Si l’équipe tablait sur une ouverture au printemps, c’était sans compter de petits contretemps pour les travaux de façade et le raccord au réseau électrique. Les financements sont quant à eux bouclés et l’appel à coopérateurs a connu « un vrai engouement. Nous en sommes à 850 environ, contre les 600 avant le lancement du nouveau projet ».

Super Cafoutch, Super Cafoutch : le premier supermarché coopératif de Marseille ouvre le 30 août, Made in Marseille
Raoul Michel derrière une des deux futures caisses du Super Cafoutch

Tutti quanti

Les fondateurs de Super Cafoutch espèrent attirer « entre 900 et 1 000 “consommacteurs” » pour que ce nouveau supermarché trouve son rythme de croisière. Le principe ? Pour accéder aux rayons, il faut d’abord acquérir au minimum 10 parts sociales dans la coopérative, soit débourser 100 €. Puis donner trois heures de son temps par mois pour faire fonctionner le commerce autogéré. Mais, désormais, trois salariés s’occuperont de la coordination et les commandes.

L’avantage ? Des produits de qualité, bio ou locaux, à des prix défiant toute concurrence. Car avec ce système, les bénéfices sont principalement réinvestis, les coûts de fonctionnement sont au plus bas et les marges aussi. « Elles sont fixes, plafonnées à 25 % pour le futur supermarché (contre 23 % auparavant) », précise le président. Le changement d’échelle devrait permettre de baisser encore les prix.

Super Cafoutch, Super Cafoutch : le premier supermarché coopératif de Marseille ouvre le 30 août, Made in Marseille
Les rayons frais et fruits et légumes commencent à prendre forme

Ce système a déjà fait ses preuves à Paris avec La Louve, à Montpellier avec La Cagette ou à Toulon avec La Coop Sur Mer. Ils se sont tous inspirés du plus vieux supermarché autogéré du monde, aux États-Unis, à New-York : le Park Slope Food Coop.

Au royaume de l’économie de marché, ce modèle coopératif et autogéré fonctionne depuis 1973. « Il réalise un chiffre d’affaires de plus de 40 millions de dollars, ce qui en fait le plus grand supermarché coopératif au monde », précisent les fondateurs de Super Cafoutch.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !