Qui sont les nouveaux députés dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? On fait le point.

Au lendemain du second tour des élections législatives, le paysage politique est bouleversé. L’hémicycle est divisé en trois blocs avec, à droite, le Rassemblement national qui réalise une percée historique et décroche 89 sièges. Avec ce bon score, le parti de Marine Le Pen pourra former un groupe ou encore signer une motion de censure.

Au milieu, la majorité présidentielle, qui perd la majorité absolue avec 246 députés dans la nouvelle Assemblée, selon les résultats définitifs. À gauche, la Nupes qui compte 131 parlementaires. Arrivent ensuite Les Républicains-UDI avec 64 sièges. L’abstention s’élève à 53,86 %.

À l’issue du premier tour des législatives, le Rassemblement national était arrivé en tête dans 16 des 42 circonscriptions en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le parti d’extrême droite était présent dans 30 duels au second tour. Au terme de celui-ci, ils sont aujourd’hui 21 à s’installer au Palais Bourbon pour les cinq prochaines années.

Près d’un député sur deux est issu du RN avec, dans certains départements, une bascule nette, comme dans le Var, où huit députés siégeront au Palais Bourbon. Même tendance dans le Vaucluse. Performance également dans les Bouches-du-Rhône où le parti remporte 5 sièges. En revanche, dans les trois départements alpins (Alpes-Maritimes, Hautes-Alpes et Alpes-de-Haute-Provence), le RN tente de s’imposer mais reste minoritaire.

 

Dans les Alpes-Maritimes, LR résiste, la claque pour Ensemble

Le Rassemblement national a basculé en tête dans trois circonscriptions du département, devant des députés sortants de la majorité présidentielle, qui ne compte qu’un seul élu.

Eric Ciotti garde son fauteuil au Palais Bourbon

À Nice, dans la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti (LR) a été réélu dimanche avec 56,33 % des suffrages. Le député sortant était opposé au candidat de la majorité présidentielle Graig Monetti (Ensemble !). L’ancien chef de cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, soutenu par le maire de Nice Christian Estrosi, recueille 43,67 % des votes. Le premier tour avait placé Eric Ciotti en tête du scrutin avec 31,70 % des suffrages.

Lionel Tovoli (RN) entre à l’Assemblée nationale

Dans la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes, le sortant, Loïc Dombreval (Ensemble !), perd son pari. Il est devancé par Lionel Tivoli (RN) qui obtient 51,65 % des voix. Loïc Dombreval avait été élu député sous l’étiquette La République en Marche (aujourd’hui “Ensemble !”) avec 59 % des voix au second tour en 2017 face à un candidat du RN, Jérôme Cochet.

Le candidat de la majorité présidentielle résiste

Philippe Pradal (Ensemble !) arrive en tête dans la 3e circonscription avec 57,44 % des voix. L’adjoint au maire de Nice se place devant Enzo Gisuti de la Nupes, seul candidat de la gauche unie dans le département, qui obtient 42,56 % des suffrages. Philippe Pradal s’était hissé en tête au premier tour du scrutin avec 26,04 % des voix.

La députée sortante macroniste battue

C’était un duel entre deux candidates dans cette 4ème circonscription des Alpes-Maritimes entre Ensemble et le RN. Dimanche soir, avec 43,8 % des suffrages, la députée macroniste sortante, Alexandra Valetta-Ardisson, a été battue. Elle affrontait Alexandra Masson (RN) qui obtient 56,20 % des voix.

Christielle d’Intorni (LR) s’impose face à la députée sortante

Dans l’immense 5e circonscription des Alpes-Maritimes, qui s’étend de Nice ouest à Saint-Etienne-de-Tinée, ancien fief électoral de Christian Estrosi, la candidate LR Christelle d’Intorni a devancé la députée sortante Marine Bernier, en recueillant 57,54 % des suffrages, contre 42,26 % pour la représentante de la majorité présidentielle. Elle était arrivée en tête au premier tour.

Dans les autres circonscriptions.

6e circonscription : Bryan Masson (RN), conseiller régional et élu de Saint-Laurent-du-Var, est élu ce dimanche soir avec 51,35 % des voix, face à l’ex-LR passé dans les rangs macronistes Jean-Bernard Mion (48,65%), le maire de la Colle-sur-Loup.

7e circonscription : Le député sortant, Eric Pauget, investi par Les Républicains, est arrivé en tête dans cette 7e circonscription des Alpes-Maritimes avec 58,84 % et près de 18 points d’avance. Le second tour le plaçait face à Eric Mèle, le maire de Gourdon, soutenu par Ensemble ! qui récolte 41,16 %.

8e circonscription : Alexandra Martin, la candidate LR soutenue par le maire de Cannes David Lisnard est largement élue avec 69,27 % des voix devant le candidat macroniste, référent d’Anticor dans les Alpes-Maritimes, Jean-Valéry Desens, qui n’obtient que 30,73 % des suffrages.

9e circonscription : La sortante Michèle Tabarot (LR) sort victorieuse avec 63,03 %. Elle s’impose très largement au second tour face Franck Galbert du Rassemblement national (36,94 %).

Dans les Alpes-de-Haute Provence, Christophe Castaner battu

Le département des Alpes-de-Haute-Provence est divisé en deux circonscriptions législatives.
Les électeurs bas-alpins ont élu Christian Girard (RN) dans la première circonscription et Léo Walter (Nupes) dans la seconde. Ils feront leurs premiers pas à l’Assemblée nationale.

L’extrême droite s’impose dans la première circonscription

Dans la 1ère circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, c’est le Rassemblement national qui arrive en tête. Avec 51,20 % des voix, Christian Girard devance la députée sortante sous l’étiquette de la Nupes, Delphine Bagarry qui obtient 48,80 %.

Christophe Castaner (Ensemble !) battu dans son fief par la Nupes

Environ 900 voix auront manqué à Christophe Castaner, qui perd son pari d’être reconduit dans son fief. Dans la 2ème circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe Castaner (Ensemble !) est battu. Avec 48,51 % des suffrages, l’ancien maire de Forcalquier, chef du groupe LREM à l’Assemblée nationale, n’a pas réussi à s’imposer, malgré sa légère avance au premier tour face à Léo Walter de la Nupes qui emporte 51,49 % des suffrages.

Six nouveaux députés RN dans les Bouches-du-Rhône

La majorité présidentielle remporte six des seize circonscriptions des Bouches-du-Rhône. Dans le département, Ensemble ! enregistre le même nombre de sièges que le Rassemblement national, qui décroche également six circonscriptions. La Nupes recueille, quant à elle, quatre sièges, alors que les Républicains n’auront aucun député.

Ensemble s’impose dans les Hautes-Alpes

Le département des Hautes-Alpes est divisé en deux circonscriptions législatives. Pascale Boyer et Joël Giraud pour la majorité présidentielle sont réélus. Ils ont battu les candidats de la Nupes.

Un duel très serré dans la 1ère circonscription des Hautes-Alpes

Pascale Boyer (Ensemble !) est réélue avec 50,36 % des votes dans la 1ère circonscription des Hautes-Alpes, face au candidat Nupes, Michel Philippo, qui obtient 49,64 % des suffrages dans ce duel très serré. Il était arrivé en tête au premier tour de ce scrutin dimanche dernier.

Joël Giraud largement réélu dans la 2ème circonscription des Hautes-Alpes

L’ancien ministre et secrétaire d’État Joël Giraud s’impose dans la 2ème circonscription des Hautes-Alpes. Avec 56,59 %, le député sortant a devancé la candidate Nupes Capucine Mounal (43,41 %).

Le Rassemblement national en force dans le Vaucluse

Le département du Vaucluse compte cinq circonscriptions. Au second tour la majorité présidentielle se contente d’un seul siège, quand le Rassemblement national aura quatre députés.

Le RN remporte son duel face à la gauche unie

Dans la première circonscription du Vaucluse (Avignon, Morères et Le Pontet), Farid Faryssy, le candidat de la Nupes, était arrivé en première position avec 30,55 % des voix, au coude à coude avec Joris Hebrard (RN, 29,97 %). C’est lui qui est élu au second tour avec 51,14 % des suffrages contre 48,86 % pour la gauche unie. Joris Hebrard est le premier député RN de cette circonscription. Il succède à la députée Souad Zitouni (LREM), éliminée au premier tour.

Les duels RN-Ensemble, remportés par le parti de Marine Le Pen

Dans la deuxième circonscription, la candidate du Rassemblement national Bénédicte Auzanot s’impose avec 52,18 % des voix face à Sylvie Viala de la majorité présidentielle (47,82 %).

Dans la troisième circonscription, Hervé de Lépinau (RN) est largement élu avec 58,82 % des voix devant Adrien Morenas (Ensemble !), avec 41,18 %.

La députée sortante RN élue

Dans la quatrième circonscription, Marie-France Lorho (RN), la députée sortante, est reconduite à l’Assemblée nationale avec 56,96 % des voix devant la conseillère régionale et candidate de la majorité présidentielle, Violaine Richard (43,04 %).

Le candidat de la majorité présidentielle élu sur le fil

Dans la cinquième circonscription, c’est le candidat de la majorité présidentielle qui est élu. Jean-François Lovisolo (Ensemble !) enregistre au second tour de ce scrutin 50,81 % des voix, contre 49,19 % pour Marie Thomas de Maleville, la candidate RN.

La vague bleu marine submerge le Var

En 2017, le Var, longtemps acquis à la droite, avait basculé à la République en marche. En 2022, c’est le Rassemblement national qui s’impose. Dans les 8 circonscriptions du département, les candidats du Rassemblement national et d’Ensemble ! se sont affrontés. Sur 8 duels, un seul a été remporté par la majorité présidentielle.

Yannick Chenevard élu dans la première circonscription

Dans la première circonscription du Var qui couvre les deux tiers de Toulon, le candidat de la majorité présidentielle Yannick Chenevard, est le seul à s’imposer face Amaury Navarranne (RN). Le premier adjoint d’Hubert Falco enregistre 53,49 % des voix.

Le RN en force dans les sept autres circonscriptions

Le second tour des élections législatives, dimanche 19 juin, a vu s’affronter Laure Lavalette (RN) et le maire du Revest, Ange Musso, candidat de la majorité présidentielle, dans la 2e circonscription du Var. La conseillère municipale d’opposition à Toulon récolte 51,64 % des suffrages.

Dans la troisième circonscription, les résultats placent Stéphane Rambaud, du Rassemblement national en tête avec 50,42 % des suffrages, face à Isabelle Monfort, de la majorité présidentielle, légèrement en tête au premier tour.

Dans la 4e circonscription du Var, Philippe Lottiaux (RN, 53,65 %) s’impose devant la députée sortante Sereine Mauborgne (Ensemble !).

Dans la cinquième circonscription, le Rassemblement national s’impose encore avec les 55,98 % des voix obtenues par Julie Lechanteux, pour le second tour, face à Philippe Michel-Kleisbauer, député sortant (Ensemble !).

Dans la 6e circonscription du Var, c’est encore un candidat du Rassemblement national, Frank Giletti, qui se place en tête avec 56,62 % des suffrages devant la députée sortante Valérie Gomez-Bassac (Ensemble !).

Dans la 7e circonscription, les électeurs ont placé Frédéric Boccaletti, du Rassemblement national, à la première place avec 52,05 %, devant Cécile Muschotti, députée sortante (Ensemble !).

Dans la 8e circonscription, Philippe Schreck, du Rassemblement national, s’impose avec 54,93 % des voix face au député sortant de la majorité présidentielle, Fabien Matras (Ensemble !).

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !