Le Parlement de la mer sera le nouveau lieu d’échange et de concertation pour la protection de la Méditerranée. L’objectif ? Concilier économie et écologie, en réunissant les acteurs du monde maritime dans toute la région.

A l’occasion de son assemblée plénière, le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur a adopté ce matin la création d’un Parlement de la mer. « Il aura pour vocation de s’adresser à l’ensemble des acteurs maritimes, usagers de la mer et au grand public au travers d’une plateforme contributive et informative dédiée » déclare Renaud Muselier, président de la Région.

Un Parlement pour la transition écologique ou le développement économique

Le Parlement de la mer aura la possibilité de proposer des motions sur tous les sujets concernant les enjeux de transition écologique ou de développement économique, pour parler d’une même voix et alimenter le Conseil maritime de façade (de la Direction Interrégionale de la Mer Méditerranée) ou le Conseil national de la mer et des littoraux et les instances nationales, européennes, internationales et méditerranéennes.

Plus précisément, cette nouvelle instance sera composée d’acteurs du monde maritime régionaux autour des filières de l’Opération d’Intérêt Régional « Économie de la mer » et des segments maritimes répartis au sein de 4 commissions thématiques : économie maritime, pêche-aquaculture, attractivité et sports, et biodiversité.

D’ici à 2030, des milliers d’emplois pourraient être créés dans les secteurs suivants : nautisme, yachting, plongée sous-marine, tourisme durable, pêche, aquaculture, énergies marines renouvelables, transports et logistique, ingénierie écologique, maintenance et réparation navale, mais aussi dans la formation et l’emploi ou la sensibilisation des publics aux milieux marins et au littoral.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !