Dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt consacré aux déchets d’emballages abandonnés, l’éco-organisme Citeo a retenu 18 projets à l’échelle nationale, dont trois dans les Bouches-du-Rhône menés par l’association Synchronicity, la Métropole Aix-Marseille-Provence avec le Syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Huveaune et le Parc national des Calanques. Détail des initiatives.

Incivisme, météo, dispersion par les animaux… Quelles solutions face à l’abandon des déchets d’emballages ménagers et la pollution qui en découle ? Pour tenter de répondre efficacement à cette question, en septembre dernier, Citeo a lancé un appel à manifestation d’intérêt (Ami) aux côtés de l’Office français de la biodiversité, l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalités.

À travers les initiatives locales, l’enjeu est de déterminer une méthode commune en caractérisant le problème (type d’emballages abandonnés, zones, pourquoi, comment…). Un des objectifs est notamment d’identifier et de comprendre les « hot spot », ces points où s’accumulent les déchets d’emballages.

Puis mettre en œuvre une stratégie concrète de réduction et adaptée aux territoires, permettant la préservation des ressources et de la biodiversité. 18 projets ont ainsi été sélectionnés dans toute la France et portent sur une grande diversité de milieux (espaces urbains, cours d’eau, littoraux, routes, montagne, etc.).

, Avec Citeo, la chasse aux déchets ménagers abandonnés est déclarée, Made in Marseille
Au centre, Jean Hornain, directeur général de Citeo. A sa droite, Roland Mouren, VP de la Métropole Aix Marseille. À sa gauche, Francis Talin, responsable du Pôle Parc national des Calanques, Manuel Nivet, DG de Seramm, Christine Leuthy-Molina, directrice régionale de Citeo, Isabelle Poitou, directrice de l’association MerTerre. A gauche sur la photo, Maxime Ducoulombier, Synchronicity, Muriel Baron, fondation de la Mer, responsable protection de l’Océan, Stéphane Asikian, président de Pollustock. © Citéo

Expérimenter de nouveaux moyens d’action

Dans les Bouches-du-Rhône, trois projets ont été retenus. Une nouvelle fois, Synchronicity tire son épingle du jeu. Avec leur projet baptisé « De la terre à la mer, coupons le robinet des déchets », l’association marseillaise et ses partenaires, entend mettre en œuvre et contrôler l’efficience d’actions pour limiter l’arrivée des déchets dans le cycle de l’eau des réseaux d’assainissement urbain. « Avant d’agir, il faut comprendre. Acculturer les acteurs pour leur faire prendre conscience de l’impact qu’un geste anodin est indispensables pour modifier leurs comportements », explique Maxime Ducoulombier, co-fondateur de Synchronicity.

Le but de cette expérimentation vise dans un premier temps à cartographier 200 avaloirs stratégiques du réseau pluvial marseillais prééquipés d’îlots de contrôle de remplissage, comprendre les causes de leur sur-représentativité et caractériser les déchets collectés. Viendra ensuite le temps de tester différentes solutions autour des avaloirs. Elles seront axées sur une communication sur différents supports et à destination du grand public, de la médiation auprès des publics concernés… mais aussi la création et la fabrication d’outils de collecte.

La phase finale portera sur la comparaison des résultats de remplissage pour identifier les réponses les plus efficaces pour limiter la présence des déchets.

Pour une action au fil de l’eau, Synchonicity s’appuie sur l’expertise du Parc national des Calanques et sur d’autres partenaires comme la Seramm, l’association MerTerre, la Fondation de la Mer ou encore la Métropole Aix-Marseille-Provence (AMP).

Le cas de l’Huveaune

D’ailleurs, du côté des collectivités, la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Syndicat Mixte du Bassin Versant de l’Huveaune vont pour leur part établir un état des lieux qualitatif et quantitatif des déchets de la partie aval de l’Huveaune afin d’estimer et de caractériser la part d’emballage dans ces déchets.

« Cet appel à projets, et l’accompagnement dont on va pouvoir bénéficier dans ce cadre, est une véritable opportunité de mener une action concertée et exhaustive sur les caractérisations des déchets en aval de l’Huveaune, un secteur hautement stratégique aux croisements de nombreuses actions liées à nos politiques publiques : gestion des déchets, du pluvial ou encore des milieux aquatiques », souligne Roland Mouren, vice-président d’AMP, délégué à la stratégie de réduction et traitements des déchets.

Les données collectées permettront de compléter le programme d’actions préventives et curatives du « plan déchets Huveaune » avec les différents acteurs de la zone, pour renforcer la gestion intégrée et concertée des macrodéchets diffus sur l’extrême aval du bassin versant de l’Huveaune, à savoir le tronçon Pugette-Mer.

, Avec Citeo, la chasse aux déchets ménagers abandonnés est déclarée, Made in Marseille
Ramassage des déchets sur la plage de l’Huveaune ©MJ

2022, le grand retour des Pirates du Plastique

Citeo a aussi retenu des gestionnaires d’espaces naturels, notamment soumis à une forte pression, comme c’est le cas du Parc national des Calanques. Ainsi, 2022 marquera le grand retour des « Pirates du Plastique » bien partis « pour faire des vagues », selon François Bland, directeur du Parc. « La mobilisation associative et citoyenne se renforce sur le territoire Marseille Provence pour lutter contre les déchets abandonnés diffus. Une nouvelle campagne écocitoyenne et la réalisation d’un diagnostic participatif [terrestre et marin] vont nous permettre de structurer notre action collective ».

La campagne écocitoyenne sera ponctuée par différents événements cette année à l’image de l’opération « Calanques Propres » ou encore la performance artistique « M ta Mer », et des actions de sensibilisation menée auprès de différents acteurs (visiteurs, professionnels, restaurateurs…). Le Parc entend fédérer 40 associations et 200 bénévoles autour de ces actions.

Les 18 lauréats se partageront une enveloppe d’un million d’euros pour mener à bien leur projet sur un an. Le bilan est attendu au second semestre 2023.

Retour en vidéo sur l’opération des Pirates du Plastiques en 2021

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !