Les première équipes olympiques de voile viendront s’entrainer dans la rade de Marseille à partir d’avril. Tony Estanguet est venu visiter le centre d’entrainement de la Pointe-Rouge, alors qu’un deuxième site est prévu au Frioul.

Deuxième et dernier jour de visite à Marseille pour Tony Estanguet. Alors que la ville accueillera les épreuves de voile et certaines de football, le président du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 est venu faire un état des lieux avec les acteurs institutionnels et économiques du territoire, et apporter quelques précisions.

Hier, au Cercle des nageurs, aux cotés du président de la Région Sud, Renaud Muselier, il rassurait sur la bonne marche des préparatifs à Marseille et l’engagement de tous les partenaires. Il précisait notamment que la tribune pour le public sera déplacée de la Corniche à la plage.

Ce mercredi matin, il était au port de la Pointe-Rouge pour visiter les espaces d’entrainement des équipes de voile aux côtés de Martine Vassal, présidente du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Le Département a notamment investi 6 millions d’euros pour la construction de la marina olympique du Roucas Blanc qui doit être terminée pour l’accueil des « test-events » à l’été 2023.

Les premières équipes internationales de voile arrivent

La Métropole, quant à elle, porte de nombreux aménagements, notamment pour les conditions d’entrainement des équipes nationales via ses compétences sur les ports et les plans d’eau. Le directeur de Pôle valorisation & développement urbains de l’institution, Cyril Blanc, rappelle que la particularité des épreuves olympiques de voile, « c’est que les athlètes arrivent souvent 2 à 3 ans en amont de la compétition pour s’entrainer sur site ».

Il travaille de près sur cette question et précise que les premières équipes arrivent « avec tout leur matériel dès la première semaine d’avril. Dont les USA, la Suisse ou le Japon. Des sessions d’entraînement de 15 jours sont programmées d’avril à octobre ».

Martine Vassal ajoute que « 9 délégations sportives de voile » doivent commencer à prendre leurs marques dans la rade marseillaise ces prochaines semaines, comme l’Australie et le Royaume-Uni.

, JO 2024 : les équipes olympiques arrivent dès avril avec un nouveau site d’entrainement prévu au Frioul, Made in Marseille
Tony Estanguet et Martine Vassal visitent le site de la Pointe-Rouge

Un nouveau site d’entrainement au Frioul

D’autres suivront, car 60 nations disputeront les 10 épreuves nautiques prévues à Marseille. « Une quinzaine sont déjà attendues à la Pointe-Rouge et une dizaine au Frioul », explique Cyril Blanc.

Oui, l’archipel du Frioul accueillera « un deuxième site d’entrainement olympique de 4 000 m² , annonce Martine Vassal. La Chine s’est déjà positionnée », confie-t-elle. Cyril Blanc précise que le centre prendra place « dans l’ancienne aire de carénage, à côté du centre Léo-Lagrange ».

Les sportifs « bénéficieront de tout l’écosystème professionnel et sportif autour de la voile déjà présent », se réjouit Didier Réault, vice-président de la Métropole délégué à la Mer et au Littoral. « On n’est pas inquiet quand on voit ça », a ajouté Tony Estanguet. Le président du Comité d’organisation des JO 2024 considère qu’« on est alignés complètement sur les objectifs ».

À relire :

[Vidéo] JO 2024 : la tribune sera déplacée de la Corniche à la plage confirme Tony Estanguet

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !