La Métropole Aix-Marseille-Provence veut développer un « réseau express de transports » sur l’ensemble de son territoire. Avec le soutien financier de l’État, dans le cadre du plan « Marseille en grand », elle lance plusieurs grands projets jugés prioritaires. Parmi eux : le Val’Tram, entre Aubagne et La Bouilladisse, et l’extension du parking-relais de La Fourragère.

Contexte

  • Le 14 décembre 2021, la Présidente de la Métropole, Martine Vassal, et le Premier ministre, Jean Castex, ont signé le protocole d’engagement pour la création du Groupement d’Intérêt Public (GIP) dédié à la mobilité.
  • Le Premier ministre, Jean Castex, a acté le soutien de l’État à hauteur de 1 milliard d’euros pour accélérer la réalisation de 15 projets de transport structurants à Marseille et sur le territoire métropolitain : 256 millions d’euros de subventions et 744 millions d’euros d’avances remboursables.
  • La création du GIP Mobilité, présidé par la Présidente de la Métropole, en association avec l’État, le Conseil régional, le Conseil départemental, les six communes principalement concernées et les représentants du monde économique, doit permettre un véritable suivi des projets engagés.

Afin de proposer des alternatives au tout-voiture et améliorer son attractivité, la Métropole Aix-Marseille-Provence va mettre en oeuvre 15 grands projets prioritaires pour le développement de la mobilité dans l’ensemble de son territoire. Objectif : rattraper une partie du retard accumulé au cours des décennies.

Parmi les projets annoncés, qui bénéficieront du soutien de l’État : l’automatisation du métro marseillais, l’extension du tramway à Marseille vers le nord, le sud et la place du 4-Septembre, ainsi que la création de cinq lignes de bus à haut niveau de service. La réalisation du Val’Tram, entre Aubagne et La Bouilladisse, et l’extension du parking-relais à la Fourragère viennent compléter la nouvelle batterie de solutions que la Métropole souhaite développer.

, La Métropole lance plusieurs grands projets pour développer son réseau de transports, Made in Marseille
Le futur métro automatique marseillais (© AMP Métropole)

Le Val’Tram, un projet de tramway pour l’est du territoire métropolitain

En réutilisant principalement la plateforme de l’ancienne voie ferrée, dite de Valdonne, le projet du Valtram prévoit la réalisation d’une ligne de tramway entre Aubagne et La Bouilladisse avec la création de 11 nouvelles stations. Le tracé de 14,4 kilomètres traversera les communes de La Destrousse, Auriol et Roquevaire et concernera environ 60 000 habitants.

Le Val’Tram s’inscrit dans le « réseau express métropolitain » et doit faciliter la mobilité des habitants sur le territoire du Pays d’Aubagne et de l’Étoile. Des connexions et des correspondances sont prévues avec le réseau TER, des lignes de cars, les parkings-relais et les stations vélos qui seront implantées le long d’une nouvelle piste cyclable sécurisée entre La Bouilladisse et Aubagne. La Métropole souligne que, sur cet axe « particulièrement engorgé aux heures de pointe, avec 18 000 véhicules par jour, le Val’Tram offrira de nouvelles opportunités de déplacements. Cette voie dédiée, à l’abri de la circulation, proposera des temps de trajets très compétitifs par rapport à la voiture ».

Cette nouvelle ligne de tramway vise également à renforcer l’attractivité de la ville d’Aubagne et des communes concernées, « grâce à une meilleure intermodalité et des aménagements permettant de créer un cadre de vie plus apaisé ».

Le projet Val’Tram en quelques chiffres

  • 14,4 km de tracé
  • 11 nouvelles stations
  • 5 parkings-relais
  • 15 000 voyageurs par jour en moyenne
  • 12 000 emplois et 60 000 habitants desservis
  • 25 minutes de trajet entre La Bouilladisse et la gare d’Aubagne
  • 125 M€ HT d’investissement
, La Métropole lance plusieurs grands projets pour développer son réseau de transports, Made in Marseille
Illustration du projet de ValTram (© AMP Métropole)

Extension du parking-relais de La Fourragère à Marseille

L’extension du parking-relais de La Fourragère va participer, selon la Métropole, à la création d’un « pôle majeur dans l’organisation future des transports à Marseille ». Les travaux, qui viennent de débuter, visent à réaliser deux étages supplémentaires au-dessus du parking existant, pour quasiment doubler la capacité de ce parking-relais qui passera de 495 à 800 places.

La Métropole rappelle que ce projet d’extension est « situé dans un quartier particulièrement fréquenté par les voitures tout en étant aux carrefours de nombreuses mobilités urbaines ». Elle estime qu’il « permettra d’apaiser sensiblement la circulation automobile en centre-ville et d’améliorer le cadre de vie des habitants du 12e arrondissement de Marseille » en favorisant l’intermodalité et l’utilisation des transports en commun.

Afin de réaliser en toute sécurité les travaux, l’équipement est fermé au public pendant 16 mois. Durant la durée du chantier, les parkings-relais de La Rose, La Blancarde, Saint-Just et Louis Armand sont disponibles à proximité de la ligne 1 du métro.

Le projet d’extension du parking-relais de La Fourragère en quelques chiffres

  • 800 places de parking disponibles
  • 5 places dédiées au covoiturage
  • 20 bornes de recharges électriques
  • 80 places dédiées au voitures électriques
  • 10,9 M€ HT sur l’ensemble du projet
, La Métropole lance plusieurs grands projets pour développer son réseau de transports, Made in Marseille
Illustration du futur parking-relais de la Fourragère (© AMP Métropole / GTM Sud / Ingerop / Corinne Vezzoni & Associés)
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !