Le GIP « Aix-Marseille-Provence Mobilités » a été officiellement installé. Cette structure, détenue par l’État et la Métropole et présidée par Martine Vassal,  doit piloter les projets de transports du territoire.

Les transports sont un axe majeur du plan Marseille en grand, lancé par le président de la République en septembre 2021. L’État a acté un soutien financier d’un milliard d’euros pour le développement des projets de mobilité, en conditionnant cette aide à la création d’une structure ad hoc pour les piloter efficacement.

Le Groupement d’intérêt public (GIP) « Aix-Marseille-Provence Mobilités » a été installé officiellement en préfecture ce jeudi 10 février 2022. L’État détient 55 %, contre 45 % pour la Métropole Aix-Marseille-Provence, en charge des transports sur le territoire. C’est la présidente de l’intercommunalité, Martine Vassal, qui présidera la structure.

Le GIP associe également la Région,  le Département, les communes principalement concernées (Marseille, Aix-en-Provence, Istres, Aubagne, Martigues, Salon-de-Provence), les représentants du monde économique (CCIAMP et UPE 13) et des usagers (FNAUT).

La Métropole rappelle que « le Plan de Mobilité métropolitain 2020-2023 recense jusqu’à 7 milliards d’investissements en transports tous modes et tous maîtres d’ouvrage confondus, dont 4,6 Mds sous maîtrise d’ouvrage métropolitaine ».

Ce lancement intervient une semaine après la création de la Société publique pour la rénovation des écoles de Marseille, l’autre axe majeur du plan Marseille en grand.

À relire

, Transports : le Groupement d’intérêt public (GIP) « Aix-Marseille-Provence Mobilités » installé, Made in Marseille
L’État acte son soutien à 15 projets de transports prioritaires sur le territoire
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !