Une semaine après le début de la guerre qui frappe l’Ukraine, la Ville de Marseille invite les Marseillais à se réunir ce jeudi 3 mars, à 18h30, devant l’Hôtel de Ville pour adresser ensemble un message de paix.

La mobilisation et les messages de soutien au peuple ukrainien se multiplient dans la cité phocéenne. Ce mardi 2 mars, en témoignage de solidarité, l’ancre-cœur offerte en 2019 par Odessa, la ville ukrainienne jumelle de Marseille, a été installée devant l’Hôtel de Ville.

Cette sculpture monumentale est un symbole fort de l’attachement entre les deux communes. « Il était près de la mer et j’ai voulu le rapprocher du cœur de la ville. Il restera là en symbole de notre soutien indéfectible à l’Ukraine et à Odessa jusqu’au cessez-le-feu définitif », déclare Benoît Payan.

« L’ancre-cœur, c’est aussi le symbole de la résistance », exprime à son tour Marta Foltzer, co-présidente de l’association Polonica. Elle est aux côtés de l’association Marseille-Odessa « depuis 2014, lorsque la ville de Kiev s’est révoltée. L’amitié entre nos deux associations existe ».

Une grande générosité

Cette association dont la vocation première est de promouvoir la culture et la langue polonaise s’est reconvertie en association humanitaire, et salue « le tsunami de générosité » de ces derniers jours. Un premier convoi acheminant 5 tonnes de matériel, dont une partie destinée aux combattants ukrainiens, partira d’Aix-en-Provence, pour rejoindre la frontière polonaise.

À Marseille, les habitants se mobilisent également. Plus de 250 personnes se sont d’ores et déjà présentées à la collecte de dons qui s’est ouverte hier au sein de l’Hôtel de Ville. « Il semble que Decathlon ait même été dévalisé de ses serviettes microfibres », confie-t-on sur place.

Si ce soir, les couleurs de l’Ukraine vont habiller le palais du Pharo, ce jeudi 3 mars, ce sera au tour de l’Hôtel de Ville, à l’occasion d’un grand rassemblement pour adresser un message de paix.

« Tous ces cris de liberté qui partent d’ici et d’autres pays européens sont importants pour eux »

Cette mobilisation se tiendra le jour du Sommet européen des régions et des villes qui réunit plus de 2 500 représentants et élus européens au Parc Chanot, convié à se joindre à cette manifestation. « On réaffirmera notre soutien à l’Ukraine, à notre liberté, à la démocratie. Il faut manifester l’intention forte des Européens, des Français, des Marseillais(es), déclare le maire de Marseille. Dire à la Russie de s’arrêter. J’ai eu au téléphone le maire d’Odessa. Il nous regarde. Les Ukrainiens nous regardent et ils sont sensibles à ça. Ils ne veulent pas qu’on les abandonne. Ils ont besoin de nous. Tous ces cris de liberté qui partent d’ici et d’autres pays européens sont importants pour eux ».

En solidarité avec les populations touchées par le conflit en Ukraine, Benoît Payan a annoncé il y a quelques jours que la Ville de Marseille se tenait prête à accueillir des réfugiés de guerre ukrainiens.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !