Face à la guerre déclenchée en Ukraine par l’armée russe, la Ville de Marseille et le Département des Bouches-du-Rhône se mobilisent pour venir en aide au peuple ukrainien.

Alors que la population ukrainienne est durement touchée par la guerre déclenchée sur son territoire par l’armée russe depuis le 24 février, la Ville de Marseille et le Département des Bouches-du-Rhône annoncent une série d’initiatives pour lui venir en aide.

Soutien au peuple ukrainien

Le maire de Marseille, Benoît Payan a exprimé sa solidarité : « En attaquant l’Ukraine, la Russie menace notre bien le plus précieux : la paix européenne. Je pense aux femmes et aux hommes qui se réveillent […] dans l’effroi de la guerre. Marseille est solidaire du peuple Ukrainien et des habitants de notre ville sœur Odessa » qui est jumelée avec la cité phocéenne depuis 1972. En signe de cette solidarité, la Mairie a décidé de pavoiser le drapeau ukrainien sur sa façade.

La municipalité a par ailleurs annoncé mettre en place une collecte de dons « afin de porter secours aux populations touchées par le conflit, en coordination avec les services de l’État et l’ambassade d’Ukraine ». Les Marseillaises et les Marseillais qui souhaitent participer sont invités à apporter du lundi au samedi, de 9h à 19h, médicaments, vêtements et produits de première nécessité au sein de l’Hôtel de Ville.

Il est possible de faire don de  « couvertures thermiques, sacs de couchage, plaids, matelas, oreillers » mais aussi de « gels douche, dentifrice et brosses, couches, serviettes en papier, antiseptique, alcool, masques réutilisables et jetables, protections hygiéniques ». « Tentes, lits de camp, serviettes en microfibre, sets de vaisselle réutilisables, piles, bougies et torches » peuvent également être déposés en mairie.

Notre vidéo

De son côté, Martine Vassal, présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, s’est dite « émue devant ces images insupportables de populations civiles déracinées, démunies et apeurées aux portes de l’Union Européenne ». Elle a annoncé de son côté « apporter un soutien urgent à la population ukrainienne », à travers « une aide financière exceptionnelle » de 100 000 euros à la Croix-Rouge destinés « aux populations civiles durement éprouvées, aux déplacés et aux réfugiés ».

Accueil de réfugiés ukrainiens

La Ville de Marseille se dit par ailleurs « prête à accueillir si nécessaire des réfugiés de guerre ukrainiens qui ont fui les zones de combat ». Elle propose notamment de mettre des bâtiments communaux à disposition des services d’urgences. « L’Histoire de Marseille, ville fraternelle, s’est faite de l’accueil de populations étrangères. Aujourd’hui, nous nous tenons prêts, si le gouvernement nous le demande, à perpétuer cette tradition ».

Et de conclure : « Les Marseillaises et Marseillais sont généreux et solidaires, ils n’ont cessé de
le démontrer. […] Les Ukrainiens savent qu’ils pourront toujours trouver à Marseille l’aide dont ils ont besoin ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !