Maison pour tous, crèches, équipements sportifs, rénovation des écoles… Le maire de Marseille, Benoît Payan, a présenté hier à la ministre de la Ville, Nadia Hai, le projet de rénovation urbaine du Grand Saint-Barthélémy et Grand-Malpassé, marqué, entre autres, par la création de la Plaine des sports et des loisirs à La Busserine (14e).

À l’occasion de la visite de la ministre de la Ville, Nadia Hai, à la Busserine (14e arr), le maire de Marseille, Benoît Payan, a présenté le programme de rénovation urbaine du Grand Saint-Barthélémy et Grand-Malpassé.

Pour la rénovation de ces quartiers, un avenant de 111 millions d’euros supplémentaires a été débloqué, pour une enveloppe totale de 390 millions d’euros. « Comme pour tous les projets que nous menons, nous allons chercher les financements et nous nous mobilisons jusqu’à ce que les projets sortent de terre », affirme Benoît Payan.

Depuis sa prise de fonction, la maire-adjointe Samia Ghali s’est employée à accélérer les projets de rénovation urbaine. En charge des relations avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), elle s’est plongée sans relâche dans les dossiers avec la volonté d’expliquer à la Métropole, chef de file sur le renouvellement urbain, « que la Ville de Marseille ne serait pas spectatrice de ce qui allait se passer et qu’on souhaitait être complètement partie prenante, dans le cadre d’une gouvernance partagée de l’Anru. C’est chose faite », nous confiait-elle au printemps dernier.

, Marseille : Le nouveau visage du quartier de La Busserine, Made in Marseille
Visite de terrain, du maire de Marseille, mardi 20 avril, en présence de plusieurs élus.

Elle défendait les projets marseillais à l’occasion d’un comité d’engagement de l’Anru à cette époque, aux côtés des vices-présidents de la Métropole, leur permettant de prendre une nouvelle dimension, en décrochant ainsi des crédits supplémentaires avec le passage d’une enveloppe de 300 à 600 millions d’euros dans le cadre du plan “Marseille en grand” du Président de la République. C’est le cas pour les projets d’Air Bel ou encore celui de la Busserine.

« Rénover des quartiers entiers et les doter enfin d’équipements publics »

Le quartier de La Busserine fait partie intégrante du plan Grand Saint-Barthélémy. Un projet d’envergure y est conduit afin de mettre en place des équipements sociaux, éducatifs, sportifs et culturels qui participent à l’amélioration du cadre de vie.

La Ville de Marseille souhaite favoriser la création d’équipements de proximité dans ces quartiers prioritaires, développer le tissu social et économique et offrir un meilleur cadre de vie aux habitants.

« Grâce à la dynamique lancée par la Ville, avec l’appui de l’État et la participation de la Métropole, Marseille va bénéficier d’un changement profond et inédit dans ces quartiers trop longtemps oubliés. La priorité pour Marseille est de rénover des logements et notamment des logements sociaux qui font cruellement défaut dans notre ville mais aussi de rénover des quartiers entiers et de les doter enfin d’équipements publics », déclare le maire de Marseille.

Livraison totale de la Plaine des sports et des loisirs prévue en 2024

Dans cette optique, l’objectif de ce projet majeur de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) est de créer à La Busserine une Plaine des sports et des loisirs. Il fait partie des trois équipements sportifs qui devraient sortir de terre.

Cet espace remplacera un terrain en friche par un complexe dédié au sport et à l’activité de plein air, à destination des plus jeunes notamment et en faisant la part belle aux espaces verts.

La livraison de la Plaine des sports et de loisirs s’effectuera par phase, avec une fin des travaux prévue en 2024, avec la création d’un parc urbain de 2 hectares.

, Marseille : Le nouveau visage du quartier de La Busserine, Made in Marseille
La plaine des sports et loisirs s’étendra sur 2 hectares jusqu’à la passerelle bleue.

Le projet de requalification du quartier de La Busserine prévoit également la déconstruction d’une partie du bâtiment J6. Cela représente une cinquantaine de logements, désormais vacants, leurs habitants ayant été relogés.

L’objectif est de créer une percée de 50 mètres dans cette barre d’immeuble pour désenclaver le quartier et ouvrir directement sur ce nouvel espace de loisirs, autour duquel sera créé un chemin pour relier le parvis du boulevard Mattéi au haut de la L2.

A relire

, Marseille : Le nouveau visage du quartier de La Busserine, Made in Marseille
Marseille : Une plaine des sports et loisirs va voir le jour à La Busserine

Agrandi, relocalisé et doté des équipements nécessaires à son meilleur fonctionnement, le centre social l’Agora est également concerné par le plan de rénovation urbaine. Les travaux de retournement de l’entrée du centre social vers la gare Picon seront terminés au 31 janvier 2022.

, Marseille : Le nouveau visage du quartier de La Busserine, Made in Marseille
Après travaux, la nouvelle entrée du centre social l’Agora sera du côté de la Place de la gare.

Sur le site du Grand Saint-Barthélémy / Grand-Malpassé, la Ville de Marseille ambitionne de rénover ou construire 7 groupes scolaires, dont 3 d’entre eux (Malpassé les Oliviers, Vayssiere et Bouge) verront leurs travaux débuter cet été pour une livraison en 2024.

, Marseille : Le nouveau visage du quartier de La Busserine, Made in Marseille
Ecole Vayssiere à La Busserine.

En projet également, une Maison pour tous, une Maison des familles et des associations, deux crèches ainsi qu’une médiathèque.

Ce matin, la ministre de la Ville s’est rendue à la Castellane. Le projet sera examiné à l’occasion d’un comité d’engagement courant février, comme les dossiers concernant la Savine, la Bricarde, Kallisté et Solidarité, Frais-vallon et La Rose, avec des propositions en termes d’équipement et de logements. Objectif : décrocher des crédits supplémentaires.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !