C’est un hommage à la diversité du littoral marseillais qui est actuellement exposé au musée Regards de Provence. Jusqu’au 15 mai 2022, les visiteurs qui s’aventureront dans l’ancienne station sanitaire du port de Marseille embarqueront pour un voyage « de Ports en Ports » et à travers le temps. Visite guidée.

Face au Mucem et à la future Grotte Cosquer, l’ancienne station sanitaire, devenue en 2013 le musée Regards de Provence, n’est pas le bâtiment qui attire le plus l’oeil des badauds au bout de l’esplanade du J4. Les promeneurs auraient cependant tort de ne pas s’y aventurer sur le chemin qui les mène à la cathédrale de la Major. Le lieu abrite jusqu’au 15 mai 2022 une exposition qui devrait passionner les férus d’Histoire et les amoureux de la cité phocéenne.

« Marseille, de Ports en Ports » est un hommage à tous les ports de la ville. Qu’ils soient de pêche, de plaisance, de croisière ou de containers, à sec ou à flot, ils sont tous représentés à travers le regard d’une soixantaine de peintres et de photographes de différentes époques. Leurs oeuvres, tels des témoignages, donnent à voir les particularismes de ce littoral, son patrimoine architectural, son art de vivre provençal et sa géographie exceptionnelle vue du ciel.

, Un voyage de ports en ports et à travers le temps au musée Regards de Provence, Made in Marseille
Le musée Regards de Provence est un musée créé en 2013 par la Fondation Regards de Provence dans l’ancienne station sanitaire du port de Marseille.

20 ports identifiés

Selon Adeline Dumon, directrice du musée, cette thématique n’avait encore jamais été abordée à Marseille. En tout cas, pas sous cet angle. « Quand on pense aux ports de Marseille, on pense automatiquement au Vieux-Port. Mais, ce n’est pas que ça. Au fil des époques, le port du Lacydon a essaimé d’autres ports. On a donc identifié 20 ports, du petit port de la crique lové dans les calanques au grand port de la Joliette ».

Avec une façade maritime de 57 kilomètres de long, parsemée aujourd’hui de nombreux ports, le littoral marseillais est effectivement riche de sa diversité de paysages et d’usages. Il est aussi le reflet du développement économique de la ville et des évolutions technologiques de la société.

Plus qu’une exposition, un « documentaire historique »

Les déchargements de marchandises à dos d’homme ont laissé place aux grues mécanisées, et les navires antiques aux paquebots de croisière. « On a souhaité montrer le parallèle entre le passé lointain et le présent proche, en associant des vues photographiques anciennes avec des vues photographiques contemporaines. Et des peintures anciennes avec des peintures contemporaines. On se rend compte que certaines architectures sont toujours présentes mais d’autres, qui étaient emblématiques d’une certaine époque, comme le pont transbordeur, ont disparu ».

C’est donc un « documentaire historique », selon les mots de la directrice, qui s’offre aux visiteurs curieux de ces petits et grands bouleversements du paysage marseillais.

, Un voyage de ports en ports et à travers le temps au musée Regards de Provence, Made in Marseille
Les visiteurs du musée peuvent acheter l’ouvrage “Marseille, de Ports en Ports” qui réunit les 160 illustrations tirées de l’exposition (35 euros)

160 tableaux et photographies

D’autres artistes s’amusent avec la réalité de ces décors que les Marseillais connaissent bien, en déplaçant les îles du Frioul au nord de la rade ou en faisant cohabiter la Major avec le Vallon des Auffes. Les touristes, moins avisés, se laisseront peut-être prendre au piège. Cette exposition, qui réunit plus de 160 tableaux et photographies, ne devrait en tout cas laisser aucun visiteur indifférent. On en ressort avec une envie de rouvrir des livres d’Histoire, de partir en balade et d’aller flâner à la criée.

 

Visite guidée de quelques oeuvres à découvrir sur place


Retrouvez nos deux premiers volets consacrés au Grand Port maritime de Marseille

> Avec son nouveau siège, le Grand Port maritime de Marseille veut s’ouvrir sur la ville [lire ici]

> Hervé Martel (GPMM) : « Je pense impulser une dynamique d’ouverture plus forte » [lire ici]

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !